AccueilÉDITO

La liseuse numérique en braille qui pourrait tout changer pour les malvoyants

Publié le

par Juliette Geenens

Des universitaires du Michigan ont mis au point une liseuse en braille révolutionnaire qui pourrait changer la vie des personnes atteintes de cécité et de troubles de la vue. 

Désormais, lire des e-books ne sera plus un calvaire pour les personnes malvoyantes. Des chercheurs de l'Université du Michigan (États-Unis) sont parvenus à construire une liseuse numérique destinée aux malvoyants et aux non-voyants bien plus efficace que celles qui existaient jusqu'à maintenant. Pour la première fois, ce sont des pages entières qui peuvent être lues en une fois. Une vraie avancée quand on sait que les tablettes en braille traditionnelles ne permettent au lecteur de lire qu'une seule phrase.

Une liseuse en braille qui s'adapte au fur et à mesure que la lecture progresse, comment ça marche ? Les universitaires à l'origine de cette innovation se sont basés sur une technologie qui a recours à de petites bulles d'air et/ou de liquide qui apparaissent et disparaissent au fil de la lecture. Le second point fort de cette nouvelle liseuse : son prix. L'appareil pourrait être accessible à moins de 1000 dollars (environs 920 euros) et commercialisé en septembre 2016.

Avec ce type de tablette, on ne peut lire, en braille, qu'une seule ligne à la fois.

L'accès limité des malvoyants aux nouvelles technologies

Pour les malvoyants et les non-voyants, profiter des nouvelles technologies peut se révéler un vrai parcours du combattant. L'offre est quasiment inexistante et le prix des produits technologiques spécialisés souvent très élevé. De nombreuses entreprises travaillent pourtant sur des outils technologiques destinés à améliorer le confort des personnes atteintes de cécité ou d'amblyopie (diminution de l'acuité visuelle).

En 2013, l'entreprise anglaise Pera Technology s'est essayée à la création d'une liseuse numérique en braille, qui permettait, comme le prototype des universitaires américains, de lire une page à la fois. Le projet avortera finalement en raison d'un manque de ressources financières. L'été dernier, la toute première tablette en braille, la Blitab, promettait un avenir meilleur aux malvoyants concernant leur rapport aux innovations technologiques. Une bague "intelligente", qui permettait de lire sur des supports numériques, avait également été mise au point en 2014 par le Massachussetts Institute of Technology.

Rappelons que, pour l'instant, les personnes malvoyantes et non-voyantes n'ont véritablement accès aux smartphones et tablettes que grâce à la reconnaissance vocale, qui, il faut bien le dire, manque parfois de fiabilité.

À voir aussi sur konbini :