AccueilÉDITO

L'Inde va bâtir une statue de 192 mètres, la plus haute de la planète

Publié le

par Thibault Prévost

Dans la baie de Mumbai, l'Inde a lancé la construction d'une statue de 192 mètres, soit deux fois la hauteur de la statue de la Liberté. Coût : 500 millions d'euros.

(© Gouvernement du Maharastra)

Narendra Modi est un homme d'excès. Le Premier ministre indien, élu en 2014, a officiellement lancé la construction d'une statue équestre en bronze de Chhatrapati Shivaji, un dirigeant hindou du XVIIe siècle, sur une île de la baie de Mumbai. Rien d'anormal jusque-là, sauf que la statue va mesurer... 192 mètres de haut. Soit plus de deux fois la hauteur de la statue de la Liberté, qui culmine à 93 mètres (avec son socle). Une taille qui en fera la statue la plus haute de la planète, devant les 128 mètres de la statue de Bouddha du temple de la Source, en Chine. Coût de la démesure : 500 millions d'euros, avec une fin de construction prévue pour 2019.

Et Modi a apparemment le goût des statues, puisqu'une autre est simultanément en préparation depuis 2014 dans une autre province du pays, cette fois-ci à l'effigie du premier Vice-Premier ministre du pays, Sardar Vallabhbhai Patel. Haute de "seulement" 182 mètres, elle coûtera quant à elle 420 millions d'euros, et devrait être terminée en 2018.

Un monument qui passe mal

Si le dirigeant indien semble donc avoir un goût immodéré pour le gigantisme, ce n'est pas le cas d'une partie de la société indienne, qui voit d'un mauvais œil les dépenses faramineuses engagées pour construire ces monuments alors que 22 % de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté. Sur Twitter, rapporte Mashable, de nombreux Indiens se sont élevés contre le projet, comparant par exemple son coût aux budgets alloués aux programmes spatiaux indiens ou proposant des alternatives plus économiques pour honorer le statufié (par exemple "un grand show son et lumière pour rappeler son œuvre", propose l'un d'entre eux). Pas sûr que Narendra Modi se laisse convaincre, tant le prestige du fondateur de l'empire marathe est grand dans les milieux nationalistes hindous (la base électorale du Premier ministre).

La semaine dernière, une pétition demandant l'annulation pure et simple de la construction de la nouvelle statue a été lancée sur la plateforme Change.org, et a recueilli plus de 30 000 signatures. Si le chiffre paraît important à notre échelle, il est cependant insignifiant comparé à la population totale du pays, qui s'élève à 1,3 milliard d'habitants.

À voir aussi sur konbini :