AccueilÉDITO

Stephen Hawking va (enfin) voyager dans l'espace

Publié le

par Thibault Prévost

Le milliardaire Richard Branson, président de Virgin Galactic, a offert au génial astrophysicien britannique un billet pour s'envoler dans l'espace.

© Jim Campbell/Aero-News Network/Wikimedia Commons

Le 20 mars 2017, Stephen Hawking l'avouait lui-même dans un entretien à The Independent : son "ambition ultime est de flotter dans l'espace." L'astrophysicien britannique, père de l'étude des trous noirs et monumental vulgarisateur, atteint de la maladie de Charcot, qui l'empêche de se mouvoir ou de communiquer verbalement, pensait ne jamais y parvenir, mais c'était sans compter sur Richard Branson. Le milliardaire, président de Virgin et de sa filiale spatiale Virgin Galactic, aurait donc offert un ticket pour l'espace au scientifique, lui permettant de réaliser son rêve. Évidemment, ce dernier a "immédiatement dit oui".

Ce qui ne signifie pas pour autant que Stephen Hawking s'envolera prochainement pour l'orbite terrestre, car si Richard Branson nous promet l'avènement du tourisme spatial depuis un temps où SpaceX n'était encore qu'une start-up totalement inconnue, c'est peu dire que les deux entreprises ont connu des destinées inverses : là où SpaceX s'est imposé comme l'un des challenges technologiques les plus excitants de notre génération, Virgin Galactic enchaîne les galères depuis 2009, la plus spectaculaire d'entre elles étant le crash de la navette SpaceShipTwo en 2014, faisant un mort et un blessé grave.

"Il est la seule personne a avoir reçu un ticket gratuit pour Virgin Galactic"

Néanmoins, l'entreprise planche toujours sur le développement d'un avion suborbital, le VSS Unity, capable de voler en orbite basse à 110 kilomètres d'altitude pour permettre aux richissimes touristes de profiter d'une vue sur la rotondité terrestre – n'en déplaise à Shaquille O'Neal et ses autres détracteurs – et les premiers vols libres ont été effectués avec succès en décembre 2016. Il faudra bien cela, alors que SpaceX a annoncé l'envoi de deux touristes aussi inconnus que richissimes pour une balade en orbite lunaire en 2018.

Virgin Galactic a donc enrôlé Stephen Hawking comme mascotte et, il faut bien l'avouer, c'est un joli coup. Si, pour le moment, ni l'entreprise ni Richard Branson n'ont confirmé les propos du physicien, il y a tout lieu de croire qu'il dit vrai, Richard Branson ayant déclaré en 2015 que "le professeur Stephen hawking est l'une des personnes [qu'il] admire le plus" Le milliardaire ajoutant ensuite : "Il est la seule personne a avoir reçu un ticket gratuit pour Virgin Galactic, et il est inscrit en tant que futur astronaute si sa santé le lui permet."  Ne reste plus maintenant qu'à espérer deux choses : un, que la santé de l'astrophysicien tienne, lui qui vit avec la sclérose latérale amyotrophique depuis plusieurs décennies, deux, que Virgin Galactic termine rapidement un vaisseau fiable. Histoire de voir Stephen Hawking, allégorie de la résilience, défier l'espace après s'être frotté au vol parabolique en 2007.

À voir aussi sur konbini :