AccueilÉDITO

L'Europe s'engage à réduire ses déchets municipaux de 70 % d'ici à 2030

Publié le

par Jeanne Pouget

(©Alain Bachellier/Flickr)

Le Parlement européen a adopté ce mardi le "paquet déchets", un ensemble de directives en faveur de l'économie circulaire proposant notamment le recyclage de 70 % des déchets municipaux d'ici à 2030. 

(© Alain Bachellier/Flickr)

Les députés souhaitent améliorer la part du recyclage dans l'Union européenne où, pour l'heure, moins de la moitié des déchets municipaux – c’est-à-dire ceux générés par les ménages et les entreprises – sont recyclés ou compostés. En moyenne, chaque citoyen européen consomme quatorze tonnes de matières premières et produit cinq tonnes de déchets par an, soit 10 % de la part des déchets dans l'UE.

Une part très variable selon les pays. Parmi les bons élèves – principalement les pays de l'Europe du Nord –, l'Allemagne, l'Autriche, les Pays-Bas ou encore la Belgique recyclent au moins la moitié de leurs ordures. Alors que d'autres, comme la Roumanie, la Slovaquie, la Croatie, Malte, Chypre ou la Grèce, jettent plus des trois quarts de leurs déchets ménagers dans les décharges. Des disparités que la Commission européenne souhaite réduire. Pour ce faire, elle demande un objectif commun en vue du recyclage de 70 % des déchets municipaux d'ici à 2030 (pour 44 % à l'heure actuelle). Un objectif en hausse par rapport à celui fixé à 65 % lors de la COP21 en décembre 2015.

Accélérer la mise en place d'une économie circulaire

Ce faisant, l'Union européenne souhaite ainsi encourager l'économie circulaire. En rappelant qu'à l'heure où les ressources diminuent de manière alarmante, "la mise en place d’une économie circulaire pourrait accroître le produit intérieur brut de l'Union européenne de près d'1 % et créer deux millions d'emplois durables supplémentaires".

L’effet de ces mesures sera toutefois limité : il faut savoir que les déchets municipaux ne représentent que 10 % de l’ensemble des déchets produits dans l’Union européenne. En 2014, l'Union européenne a généré 2 598 140 000 tonnes de déchets dont 34 % viennent de la construction, 30 % des mines et des carrières, 17 % de sources annexes, 10 % de l'industrie et seulement 8 % des ménages.

Rappelons par ailleurs que cette décision du Parlement européen en faveur d'une politique des déchets intervient plus de deux ans et demi après la première proposition de la Commission européenne. Un retard imputé à l'équipe de Jean-Claude Juncker, qui, a son arrivée à la tête de l'institution en décembre 2014, avait supprimé la proposition de ses priorités.

À lire aussi : Les Parisiens auront bientôt une nouvelle poubelle spéciale pour leurs biodéchets

À voir aussi sur konbini :