AccueilÉDITO

Le Lesotho, premier pays d'Afrique à délivrer une licence légale de culture du cannabis

Publié le

par Olanrewaju Eweniyi

© Esteban Lopez/Unsplash

Le Lesotho vient d'accorder à une entreprise pharmaceutique un permis de cultiver le cannabis. C’est une première sur le continent africain, qui est pourtant l’un des plus gros producteurs de marijuana au monde.

© Esteban Lopez/Unsplash

En 2003, les gouvernements africains s’étaient engagés à allouer 10 % de leurs budgets nationaux au secteur de l’agriculture. Si cet objectif n’a pas été atteint partout, il y a une culture qui pourrait rapporter gros et transformer la vie des petits fermiers de manière considérable : celle du cannabis. On estime à 38,2 millions le nombre de consommateurs quotidiens de marijuana en Afrique, ce qui représentait 7,7 % de la population adulte globale en 2007. Un pourcentage bien plus élevé que la moyenne mondiale, qui se situe à 3,8 % pour les 15-64 ans.

Le Ghana se démarque particulièrement puisqu’il est actuellement le troisième plus gros consommateur au monde. Dans ce contexte, le marché du cannabis pourrait donc rapporter jusqu’à 66,9 milliards d’euros par an, sachant que l’Afrique est d’ores et déjà l’un des continents qui en produit le plus.

Le Lesotho, un royaume enclavé au milieu du territoire de l’Afrique du Sud, l’a bien compris. Le ministère de la Santé du petit pays a en effet délivré cet été un permis à l’entreprise pharmaceutique Verve Dynamics qui l’autorise à cultiver, traiter et vendre de la marijuana à des fins médicales et scientifiques. Depuis le mois de juillet, l’entreprise cultive donc du sativa à forte teneur en cannabidiol. Et une fois qu’elle aura consolidé sa clientèle, l’entreprise compte bien exploiter d’autres variétés de cannabis.

Un marché déjà lucratif

Le royaume du Lesotho a toujours été un gros producteur de marijuana, avec un marché considéré comme étant l’un des plus lucratifs du pays. Les fermiers sont nombreux à s’être tournés vers cette culture, bien qu’elle soit illégale, pour mieux gagner leur vie. Dans les années 2000, on estimait d’ailleurs que 70 % du cannabis vendu en Afrique du Sud provenait du Lesotho.

Dans un communiqué publié en juin dernier, l’entreprise Verve Dynamics déclarait :

"Un énorme pas en avant a été fait aujourd’hui pour l’accès au cannabis médicinal sur le continent africain, et Verve Dynamics est honorée d’être la première entreprise d’Afrique à avoir reçu l’autorisation officielle pour cultiver et produire du cannabis de haute qualité dans un but commercial."

Cette décision historique du gouvernement du Lesotho pourrait conduire le pays à jouer un rôle majeur dans le développement de cette industrie, à la fois localement et internationalement. En effet, les fermiers locaux ont l’expertise pour produire de grandes quantités de marijuana à de faibles coûts. Un exemple qui pourrait bien inspirer d’autres pays du continent dans un futur proche.

© Giphy

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :