AccueilÉDITO

Les sacs plastique, c'est (enfin) fini !

Publié le

par Rachid Majdoub

© iStock/Getty

Initialement prévue pour le 1er janvier 2016, puis reportée, la mesure interdisant les sacs plastique à usage unique dans les commerces entre en vigueur aujourd'hui. 

© iStock/Getty

Nous y sommes : à partir de ce vendredi 1er juillet 2016, les sacs plastique fins distribués (gratuitement ou non) dans les commerces sont interdits. Pour lutter contre le gaspillage et la pollution, ils seront obligatoirement remplacés par des sacs en papier, en tissu ou en plastique épais.

C'est en vertu de la loi sur la Transition énergétique, promulguée en août 2015, que les sacs en plastique à usage unique sont désormais bannis des caisses des supermarchés français, mais aussi des boulangeries, boucheries, pharmacies ou encore épiceries. Cette mesure devait initialement être appliquée à partir du 1er janvier 2016, mais elle avait été reportée par le gouvernement.

À compter d'aujourd'hui, une sanction sera appliquée aux enseignes qui dérogeraient à la règle du décret d’application, qui avait été soumis aux avis de la Commission européenne et du Conseil d’État afin d’évaluer les risques juridiques de cette mesure et d’éviter les recours des fabricants de sacs.

Finalement, ce décret de mars 2016 ne concernera que les sacs en plastique d’une épaisseur inférieure à 50 micromètres. Mais un article supplémentaire entrera en vigueur le 1er janvier 2017 afin d’interdire la distribution de tous les autres sacs plastique jetables (sauf les sacs biodégradables), notamment ceux fournis pour emballer les fruits, les légumes ou le fromage. Douze milliards de ces sacs sont utilisés en France chaque année.

Place aux sacs "biosourcés"

La fin de ce type de sac plastique laisse un boulevard aux fabricants de sacs dits "biosourcés" (composés d'un mélange de plastique et d'amidon de maïs ou de pomme de terre, ils se décomposent en eau et en CO2), autorisés par ce décret. Leur teneur en matériaux biosourcés devra augmenter progressivement pour passer de 30 % en 2017 à 40 % en 2018, puis 50 % en 2020 et enfin 60 % en 2025.

Rappelons que les sacs plastique à usage unique sont déjà interdits dans plusieurs pays à travers le monde dont l’Italie, Haïti, la Mauritanie, le Mali, le Togo, le Bangladesh.

Comme le rappelait Le Monde,"[la] vie [d’un sac plastique] peut durer jusqu’à quatre siècles, pour un usage qui n’excède souvent pas vingt minutes, entre sa distribution chez le commerçant et le déballage des courses à la maison". En France, près de 1 000 sacs plastique à usage unique sont distribués chaque seconde, et 5 milliards d'exemplaires sont distribués en caisse chaque année. Au détriment de la nature et des océans, et de tout leurs habitants.

À voir aussi sur konbini :