AccueilÉDITO

Les raisons derrière l'hécatombe de stars en 2016

Publié le

par Lydia Morrish

En fait, ce n'est pas une malédiction. C'est même plutôt logique.

Prince, David Bowie, George Michael, Carrie Fisher, Alan Rickman, Muhammad Ali, Harper Lee, Gene Wilder... L'année 2016 aura été une véritable hécatombe. Tellement de stars sont décédées qu'il est dur de ne pas flipper quand une alerte s'affiche sur votre téléphone. Sur le Web, le hashtag #StopNow2016 fleurit, un photomontage avec toutes les stars mortes a fait le tour des réseaux sociaux et en Angleterre, la BBC prévoit de transformer sa nécro de fin d'année en une émission à part entière. Tout le monde est prêt pour 2017 on dirait.

2016 a vraiment été une année facile à critiquer sur bien des sujets. Mais elle aura surtout été marquée par la disparition d'artistes talentueux. Au point qu'on en viendrait à penser à une malédiction... Justement, chers lecteurs, ne tombez pas dans le panneau. Il existe de véritables raisons derrières toutes ces morts. Non, ce n'est pas l'esprit de 2016 qui tue les gens. Des théories expliquent l'accroissement du nombre de morts de célébrités par un faisceau de raisons. D'une part, l'importance prise par le phénomène de deuil sur les réseaux sociaux est assez nouvelle. Ajoutez l'immédiateté de l'information et cela ne peut qu'augmenter l'attention donnée aux disparitions.

Ainsi, la montée en puissance du star-system depuis les années 1950, et la baisse des standards constitutifs de la célébrité se sont rejoints pour faire augmenter de manière significative le nombre de célébrités. Et puis, les stars de la deuxième moitié du XXe siècle vont mourir un jour, et ce jour ne cesse de se rapprocher. On n'entendra bientôt plus parler des baby-boomers. En outre, ces décès peuvent s'expliquer par la baisse de qualité de la nourriture que l'on consomme et d'autres changements négatifs qui pèsent sur notre rythme de vie.

Un mélange de facteurs

Déjà  il y a un siècle,Sigmund Freud expliquait que dans son inconscient, chacun était persuadé de sa propre mortalité. Le père de la psychanalyse affirmait qu'il nous était impossible d'imaginer notre propre mort. Alors, imaginez pour nos héros. L'hystérie autour de la mort qui nous a tous agités cette année résulte donc  probablement d'un mélange de tous ces facteurs. Ou alors, il s'agit de tout autre chose.

Pour ne prendre que George Michael, Carrie Fisher, Prince et David Bowie, les quatre sont connus pour avoir été des consommateurs de drogues, et plus particulièrement de cocaïne. Prince est mort d'une overdose, la consommation de coke de Carrie Fisher a certainement contribué à sa crise cardiaque et la consommation d'alcool de David Bowie n'a probablement pas été étrangère à son cancer du foie. Une étude, peu médiatisée, s'est attachée à démontrer que l'espérance de vie avait diminué cette année pour la première fois depuis 1993, comme l'a relevé Judy Anne dans un article pour Medium. Selon elle, c'est surtout le style de vie pas très sain des artistes nés dans les années 1960, 70 et 80 – n'oublions pas que l'alcool, le tabac, et la drogue faisaient à cette époque encore plus partie du quotidien des célébrités – qui explique que beaucoup d'entre eux meurent aujourd'hui.

À lire - > Des photos des coulisses de Star Wars en hommage à Carrie Fisher

Traduit de l'anglais par Dario

À voir aussi sur konbini :