AccueilÉDITO

Les premiers "pisse-debout" pour femmes débarquent en supermarché

Publié le

par Ariane Nicolas

Fabriqués à Montpellier, ces cônes en carton biodégradable permettent aux femmes d'uriner comme les hommes.

Ils s'appellent Urinelle, P-Mate ou encore Pissedebout et promettent une petite révolution féministe dans les toilettes. Vendus depuis quelques années sur le Web, dans des boutiques spécialisées ou lors de festivals, les pisse-debout se démocratisent peu à peu. La marque "Pissedebout" a annoncé sur Facebook, le 28 avril, qu'elle débarquait dans les supermarchés. Une première en France.

Pour l'heure, cette mise en vente reste au stade de l'expérimentation. Seuls deux établissements Auchan proposent ces petits cônes en carton, qui permettent aux femmes de se soulager sans s'asseoir sur la cuvette : l'un à Marseille et l'autre à Vélizy, dans les Yvelines. "Mais à l’avenir, si l’essai est concluant, l’objet pourrait être vendu sur l’ensemble du territoire", souligne 20 Minutes.

"C’est juste un petit mécanisme à faire sauter"

La marque Pissedebout, implantée à Montpellier, a déjà écoulé plus de 50 000 exemplaires de son invention. Plus qu'un gadget féministe, sa créatrice y voit un objet pratique au quotidien pour des millions d'utilisatrices potentielles. "On n’imagine pas le nombre de femmes que ça concerne. Celles qui se déplacent beaucoup, qui bossent dans les chantiers, font de la randonnée", expliquait Magali Chailloleau à Libération, fin 2014.

D'après elle, apprendre à sa vessie à déclencher le flux dans une position inhabituelle nécessite un court apprentissage, à la portée de toutes. "Le vrai déclic est surtout psychologique. C’est juste un petit mécanisme à faire sauter", assure-elle à 20 Minutes. Nuit debout, pipi debout, même combat !

À voir aussi sur konbini :