featuredImage

Les PDG de la Fox et d’Apple donnent des millions à la lutte antiraciste

Après les tristes événements de Charlottesville, l’indignation suscitée par l’attitude du président américain continue à prendre de l’ampleur aux États-Unis.

James Murdoch, le président-directeur général de la 20th Century Fox. (© Tony Barson/FilmMagic via Getty Images)

Les remarques consternantes de Donald Trump après les événements graves qui ont eu lieu à Charlottesville la semaine dernière lui ont pourtant valu un certain soutien dans le pays. Les suprémacistes blancs américains se sont réjouis du fait que le président ait affirmé que les torts étaient partagés entre les deux camps, estimant notamment qu’il y avait "des gens très bien" parmi les manifestants racistes responsables des émeutes qui ont coûté la vie à une jeune femme.

Ces déclarations ont aussi valu à Donald Trump beaucoup de critiques, venues de l’opinion publique mais du Parti républicain et de certains membres de son administration. Des représentants de grands groupes et de plusieurs municipalités ont exprimé leur indignation face son attitude démagogue et complaisante, tout en soutenant les associations d’aide aux victimes et celles qui luttent contre les mouvements suprémacistes blancs.

James Murdoch, fils de Rupert Murdoch et président-directeur général de la 21st Century Fox, s’est engagé à faire un don d’un million de dollars (851 000 euros) à la Ligue antidiffamation (ADL), une organisation internationale qui combat l’antisémitisme et la diffamation envers les Juifs et lutte pour l’égalité pour tous. Le New York Times, s’est procuré une copie d’un e-mail dans lequel Rupert Murdoch explique que bien qu’il ne soit pas du genre à commenter les affaires du pays, il ne peut rester sans rien faire alors qu’une vague de violence portée par des racistes et des nazis afflige les États-Unis et que le président refuse de la condamner :

"Ces événements nous rappellent à tous pourquoi la vigilance face à la haine et l’intolérance est une éternelle obligation, une discipline nécessaire pour la préservation de notre mode de vie et nos idéaux. Je n’arrive même pas à croire que je suis en train d’écrire cela : combattre les nazis est essentiel. Et les membres du Ku Klux Klan, et les terroristes. Les démocrates, les républicains et les autres doivent s’accorder sur ce point, ils ne se compromettent pas en le faisant."

James Murdoch et sa femme Kathryn ont déclaré qu’ils vont faire un don d’un million de dollars à l’ADL et encouragent ceux qui le peuvent à les imiter : "Nous ne parlons presque jamais de nos œuvres de bienfaisance mais, dans ce cas, je voulais communiquer et vous encourager à faire vous aussi preuve de générosité", écrit-il dans ce mail.

Son appel n’est pas passé inaperçu. Tim Cook, le PDG d’Apple a annoncé qu’il allait faire un don d’un million de dollars à l’ADL et un autre du même montant au Southern Poverty Law Center, une organisation reconnue pour ses travaux de surveillance des mouvements extrêmes et dont le but est de lutter contre tous les mouvements répandant un message de haine. Il a également affirmé que tous les dons des employés d’Apple à des associations pour les droits de l’homme seront doublés par l’entreprise jusqu’au 30 septembre.

"Nous avons vu la terreur que répandent la suprématie blanche et la violence raciste dans le passé. C’est un problème moral, un affront à l’Amérique. Nous devons tous nous battre contre cela."

Dans un e-mail adressé aux employés d’Apple, Tim Cook a critiqué avec virulence remarques l’attitude de Donald Trump. Il écrit être en désaccord avec la position choisie par le président sur les suprémacistes blancs et les néonazis :

"Ce qui est arrivé à Charlottesville n’a pas sa place dans ce pays. La haine est un cancer qui détruit tout sur son passage si on l’ignore. Elle marque les générations. L’histoire nous l’a appris encore et encore, aux États-Unis et ailleurs."

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Justina Bakutyte, publié le 21/08/2017

Copié