AccueilÉDITO

Aux États-Unis, les médecins déconseillent d’utiliser le Coca comme autobronzant

Publié le

par Amanda Adame

Bizarrement, on s’en serait doutés, mais certains aiment vraiment faire des expériences avec leur corps.

L’été est finalement arrivé, et certains feraient n’importe quoi pour avoir un teint hâlé. Vraiment n’importe quoi. Aux États-Unis, la dernière tendance est de mettre du Coca sur sa peau pour bronzer. Ce qui ne manque pas d’inquiéter les gens doués d’un minimum de jugeote.

C’est une tendance qui revient au fil des ans, mais l’année dernière, au Royaume-Uni, certains s’y sont remis. Si la boisson gazeuse est censée "caraméliser" votre peau, il s’avère que les produits chimiques présents dans le soda peuvent vraiment endommager votre peau une fois exposés au soleil.

Interviewé par le magazine Allure, Joshua Zeichner, directeur de la recherche cosmétique et clinique en dermatologie au Mount Sinai Hospital de New York, déconseille fortement d’utiliser un tel expédient pour essayer de bronzer :

"Appliquer du Coca-Cola sur la peau peut effectivement vous faire bronzer temporairement mais, du fait de son acidité, le soda peut exfolier les cellules mortes et faciliter la pénétration des rayons UV dans la peau, ce qui peut augmenter la probabilité d’un sérieux coup de soleil."

Même Coca-Cola Royaume-Uni s’est fendu d’une réponse à ce sujet, sur son site Web :  "On adore le Coca-Cola, mais on ne recommande pas de l’utiliser de cette façon, ça ne protège pas du soleil, ça se boit."

Bref : oubliez cette mauvaise idée, OK ?

À lire -> "Mourir de chaud" pourrait devenir une réalité pour 30 % de la population mondiale

À voir aussi sur konbini :