AccueilÉDITO

Les journaux "interactifs" d’Harry Potter pourraient bientôt exister

Publié le

par Amanda Adame

Le professeur David Frohlich travaille sur un matériau "hybride" entre papier et numérique.

© Giphy

Le professeur David Frohlich, directeur du centre de recherche sur le monde numérique (Digital World Research Centre) de l’université du Surrey, en Angleterre, travaille sur le développement d’un papier interactif. Il a récemment reçu, rapporte le quotidien régional britannique Get Surrey, une bourse de 1,17 million de livres sterling (1,3 million d’euros) dans le cadre du Programme pour l’économie numérique du Royaume-Uni. L’université du Surrey, qui a annoncé la nouvelle sur son site, dit elle-même que les travaux du professeur Frohlich pourraient permettre aux lecteurs d’interagir avec leur journal, sur le modèle des publications animées qui ont fait rêver les fans d’Harry Potter. Baptisé le "journal nouvelle génération", cet hybride pourrait faire le lien entre le monde du papier et celui du numérique en permettant aux lecteurs d’accéder à des contenus vidéo, des animations et des pistes audio en effleurant une image ou en tournant la page d’un livre.

Ces contenus s’ouvriraient sur des appareils informatiques synchronisés placés à proximité du papier connecté, qui fonctionnera grâce à des capteurs tactiles intégrés dans ses fibres. Le professeur Frohlich explique :

"Nous avons l’intention de donner au papier une nouvelle vie numérique. Il existe des prototypes de papier interactif depuis quelque temps déjà, mais nous espérons que nos travaux aideront à créer une nouvelle génération de papier accessible à tous pour le XXIe siècle."

Une innovation de ce type changerait profondément nos modes de consommation et notre rapport à l’information imprimée, qu’il s’agisse des publicités sur papier glacé, des livres ou même des menus au restaurant. S’il est pour l’instant impossible de savoir à quelle date ce papier sera disponible, il faut bien admettre qu’on a hâte de voir ça.

© Giphy

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :