Pixabay / Kira_fotografie

featuredImage

Les girafes sont, elles aussi, menacées d'extinction

Il y aurait moins de 100 000 girafes sur Terre : le mammifère au long cou vient de rejoindre la longue liste des animaux menacés d'extinction. 

Pixabay/ kira_fotografie

(© Pixabay)

Le 8 décembre, la girafe a rejoint la triste liste de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l'organisme qui établit quelles sont les espèces en voie d'extinction. Cette mauvaise nouvelle a été annoncée lors d'une conférence internationale sur la biodiversité qui a lieu en ce moment au Mexique. Le nombre de girafes présentes sur la planète Terre a chuté de 36 à 40 % en à peine 30 ans et on est passé de 160 000 spécimens en 1985 à 97 562 en 2015. Au passage, la liste de l'UICN ajoute un grand nombre d'espèces d'oiseaux : sur 742 espèces nouvellement identifiées, 11 % sont en voie d'extinction.

Parmi les explications de la disparition des girafes, on retrouve évidemment le braconnage. Les girafes sont beaucoup chassées pour leur viande et leur peau. De plus, leur habitat naturel disparaît progressivement à cause de l'expansion de l'agriculture, de l'urbanisation et des activités minières. Jean-Louis Hartenberger, paléontologue et ancien directeur de recherche au CNRS et à l'Institut des sciences de l'évolution de l'université de Montpellier 2, interviewé par France info, n'est pas surpris par cette nouvelle. Le chercheur évoque la disparition de 40 % des spécimens et se désole : "C'est une extinction de masse et c'est une triste réalité."

D'après Jean-Louis Hartenberger, les populations de girafes seraient également vulnérables dans les zones de conflit dans des pays comme la Somalie, le Soudan du Sud, le Kenya, ou encore l'Éthiopie. Précédemment, la girafe n'était pas perçue comme une espèce en danger, au même titre que le rhinocéros ou l'éléphant explique le scientifique. Aujourd'hui, alors que nous apprenons que la girafe est aussi en voie d'extinction, il ne reste plus qu'à attendre et soutenir les politiques de préservation des animaux menacés.

Par Clotilde Alfsen, publié le 09/12/2016

Copié