Twitter

COP21 : les États-Unis et la Chine ratifient l'accord sur le climat

En marge du sommet du G20 qui se déroule ces 4 et 5 septembre dans la ville de Hangzhou (Chine), les États-Unis et la Chine – les deux plus gros pollueurs de la planète – ont ratifié l’accord de Paris sur le climat.

Publicité

Le président Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping ont annoncé ensemble leur ratification de l'accord de Paris sur le climat, conclu en décembre dernier à l'issue de la COP21. Une déclaration conjointe et inattendue de la part des deux chefs d'État, que l'on n'attendait pas forcément sur ce terrain-là lors du G20.

Ils engagent ainsi leurs nations à contenir le réchauffement climatique en dessous du seuil critique des +2 degrés, voire +1,5 degré (par rapport à l'ère préindustrielle) d'ici 2100. Une excellente nouvelle lorsque l'on sait que les deux pays représentent à eux deux 40 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales.

Publicité

Les grandes nations se mouillent

Si 175 pays ont signé l’accord de Paris en avril dernier à New York, chaque nation doit ensuite ratifier le texte selon ses propres modalités. Ainsi, l’accord n’entrera en vigueur qu’une fois ratifié par au moins 55 pays représentant 55 % des émissions de gaz à effets de serre à l'échelle mondiale.

Or jusqu'à présent, seuls 24 pays étaient allés au bout du processus, notamment les petits États insulaires menacés par la montée des eaux, et responsables d'à peine 1 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. La France elle, avait été la première puissance industrielle et le premier pays européen à ratifier l’accord en mai dernier.

Tout s'accélère donc avec la ratification du texte par les grandes puissances que sont la Chine et les États-Unis. À noter que depuis la cérémonie d’ouverture à la signature de New York, les pays disposent d’un an pour parapher le texte. À quand le grand saut de la Russie et de l'Inde?

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 05/09/2016

Copié

Pour vous :