AccueilÉDITO

Les arnaques sur les sites de rencontres ont coûté 45 millions d'euros aux Britanniques en 2016

Publié le

par Juliette Geenens

Les gens à la recherche de l'amour sont des cibles faciles pour les fraudeurs sur les sites et applis de rencontres en ligne. 

(© Kris Krüg/ Flickr/ CC)

La quête de l'amour peut coûter très cher. La peur de la solitude encore plus. Le National Fraud Intelligence Bureau (le département de police chargé des renseignements sur la fraude au Royaume-Uni) a enquêté sur les arnaques numériques, en particulier sur les applications et les sites de rencontre en ligne en 2016.

D'après les autorités britanniques, les escrocs sur les plateformes de rencontres auraient volé un total de plus de 45 millions d'euros (39 millions de livres) l'année dernière. En moyenne, les 3 889 victimes d'arnaque sur ces sites ou applis ont perdu 11 500 euros chacune. Une somme record, jamais égalée en quatre ans, rapporte Quartz. D'après les services de la police britannique, relayés par la BBC, ceux qui tombent dans le panneau sont, en grande majorité, des hommes entre 50 et 59 ans.

Se méfier du sosie d'un acteur d'Hollywood

Les techniques d'escroquerie sont vieilles comme Internet : une personne vient vous draguer sous une fausse identité. Une fois que vous avez mordu à l'hameçon, l'arnacœur  l'arnaqueur peut vous demander d'effectuer un virement sur un compte, ou carrément votre numéro de carte bleue. Action Fraud, organisme de la police anglaise qui traite les alertes de fraude, a fait circuler une liste de conseils afin de "dater" en ligne en toute sécurité. Parmi eux, ne jamais — JAMAIS — transmettre vos coordonnées bancaires.

La police a également dressé le profil type d'une personne qui est susceptible de vous soutirer de l'argent. En général, l'interlocuteur pose beaucoup de questions sur vous mais parle peu de lui-même. Il préfère quitter rapidement la messagerie de l'application ou du site de rencontres pour privilégier une conversation via votre numéro personnel, sur Facebook ou sur WhatsApp.

Enfin, il arrive très souvent que sa photo de profil soit "trop parfaite" (vous savez, du genre soi-disant sosie de Ryan Gosling ou de Natalie Portman).

À voir aussi sur konbini :