AccueilÉDITO

Les énergies renouvelables représentent désormais 10 millions d’emplois à travers le monde

Publié le

par Jeanne Pouget

Chantier d’une ferme solaire aux Etats-Unis (© Wikimedia)

Secteur économique en pleine expansion, les énergies renouvelables offraient en 2016 près de 10 millions d’emplois dans le monde. Un chiffre qui devrait encore doubler d’ici 2030.

Chantier d’une ferme solaire aux États-Unis (© Wikimédia/CC)

Dans son rapport intitulé "Énergies renouvelables et emplois – Bilan annuel 2017" publié mercredi 24 mai, l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) basée à Abu Dhabi annonçait fièrement que le secteur des énergies renouvelables employait 9,8 millions de personnes dans le monde en 2016. En frôlant la barre symbolique des 10 millions d’emplois, le secteur affiche donc une augmentation de près de 40 % par rapport à 2012 (5 millions d’emplois).

L’Irena estime par ailleurs que d’ici à 2030, ce secteur pourrait totaliser 24 millions d’emplois, ce qui ferait "plus que compenser les postes perdus dans les énergies fossiles" et lui donnerait le poids d'"un moteur économique majeur dans le monde". Une expansion fulgurante que l’organisme international explique par la baisse des coûts des énergies renouvelables et des politiques dynamiques qui favorisent les investissements dans ce secteur.

Avec 3,6 millions de jobs, la Chine est largement en tête des pays pourvoyeurs d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables. (© Irena)

La Chine, leader inconditionnel des énergies renouvelables

Le rapport souligne que la Chine fait figure de leader incontestable en la matière, en totalisant 44 % des emplois du secteur dans le monde, principalement dans le solaire photovoltaïque. Contribuant ainsi à rendre le continent asiatique très dynamique avec 62 % des emplois verts au niveau mondial. Viennent ensuite le Brésil, les États-Unis, l’Inde, le Japon. En Europe, l’Allemagne est largement en tête avec 30 % du total européen. Comme le note Le Monde, le classement 2016 voit aussi l’émergence de l’Afrique, qui ne figurait jusqu’alors pas dans ce rapport. Un signe encourageant, bien que les chiffres restent faibles.

À noter enfin que le solaire photovoltaïque est le plus gros pourvoyeur d’emplois avec près d’un tiers du total (3,1 millions). En cinq ans, le secteur a littéralement explosé de +127 %. Suivent ensuite les biocarburants (1,7 million), les barrages hydrauliques (1,5 million) et l’éolien (1,1 million). Point intéressant à soulever : l’Irena remarque que les discriminations à l’embauche liées au genre seraient moins prononcées dans le secteur des énergies renouvelables que dans celui des énergies fossiles.

À lire -> En Inde, les énergies solaires sont désormais moins chères que les énergies fossiles

À voir aussi sur konbini :