AccueilÉDITO

Les bons élèves fument plus de weed que les autres, c'est la science qui le dit

Publié le

par Théo Mercadier

Daaaamn that’s good (How High / ©Universal Pictures)

Les élèves brillants ont deux fois plus de chances de consommer plus de cannabis que leurs camarades. Même topo pour l'alcool.

<em>"Daaaamn that's good."</em> (© Universal Pictures)

C'est grâce à une étude de la très sérieuse revue anglaise BMJ Open que l'on peut lever l'insondable mystère du premier de la classe qui arrivait à torcher tous ses DST malgré ses yeux rouges. Il est loin d'être un cas isolé : après avoir interrogé 6 000 jeunes Anglais (de 11 à 20 ans), les scientifiques se sont rendus compte que ceux qui avaient les meilleures notes étaient aussi ceux qui étaient les plus enclins à fumer de la beuh ou à s'alcooliser.

"Les élèves intelligents ont 50 % de chances de plus d'être des consommateurs occasionnels de cannabis, et deux fois plus de chances d'être des consommateurs réguliers, comparé à leurs camarades moins à l'aise en cours", explique BJM Open dans un communiqué. Des chiffres qu'on retrouve dans des proportions similaires en ce qui concerne la consommation d'alcool.

Comment expliquer cet écart ? On pourrait penser que les élèves présentant des facilités à l'école se disent qu'ils peuvent se permettre de se laisser aller à des expérimentations en tous genres. Faux ! BJM Open affirme que la tendance observée se confirme ensuite au cours de la vie adulte.

En revanche, ces mêmes élèves "plus intelligents" sont généralement moins consommateurs de cigarettes. Seraient-ils insensibles au marketing agressif de l'industrie du tabac ?

À voir aussi sur konbini :