AccueilÉDITO

L'équipe de réfugiés des JO a désormais son propre drapeau

Publié le

par Jeanne Pouget

(© The Refugees Nation)

Avec le programme The Refugee Nation, Amnesty International a souhaité doter l'équipe des réfugiés des Jeux olympiques de Rio d'un étendard symbolique afin de renforcer l'identité de ces compétiteurs au destin hors normes. 

(© The Refugee Nation/Amnesty International)

En janvier dernier, le Comité international olympique (CIO) annonçait la création d'une équipe de réfugiés pour les JO de Rio, une première dans l'histoire de la compétition. Au sein de cette équipe un peu particulière, dix athlètes soudanais, congolais, syriens et éthiopiens qui ont été forcés de fuir leurs pays d'origine.

Alors, pour renforcer l'identité commune de ces athlètes liés par l'exil, le programme The Refugee Nation, monté par Amnesty International, a eu l'idée de leur créer un drapeau. Celui-ci est orange et traversé d'une bande noire horizontale. Une référence aux gilets de sauvetage portés par les réfugiés lors de leur traversée de la Méditerranée sur des embarcations de fortune.

(© The Refugee Nation/Amnesty International)

Un étendard symbolique

Ce drapeau a été désigné par Yara Said, une artiste syrienne réfugiée aux Pays-Bas.

"Le noir et l'orange, c'est un symbole de solidarité avec tous ceux qui ont dû porter l'un de ces gilets pour traverser la mer en quête d'un nouveau pays. J'ai en ai moi-même porté un, et c'est la raison pour laquelle nous nous identifions tant, moi et tous ces gens, à ces couleurs", explique la jeune femme dans une vidéo.

Le Comité international olympique n'a pas commenté l'initiative, mais lui préfère malgré tout l’étendard olympique officiel. De son côté, The Refugee Nation distribue des milliers de drapeaux orange à travers Rio afin que le public puisse montrer son soutien et encourager l'équipe de réfugiés.

"Chaque jour, nous recevons des photos de gens arborant le drapeau à Rio ainsi que des messages de personnes du monde entier qui commencent à se le procurer", explique l'un des fondateurs du programme dans des propos rapportés par Mashable. Et de conclure : "Nous ne sommes peut-être pas encore le drapeau officiel mais nous sommes indiscutablement le drapeau non officiel favori dans le monde."

The Refugee Nation a d'ailleurs lancé une pétition sur le site Change.org afin que le Comité olympique autorise l'équipe des réfugiés à se munir de ce nouveau drapeau pendant la compétition.

À lire -> Ces sauveteurs aident les réfugiés traumatisés à reprendre contact avec la mer

À voir aussi sur konbini :