Des Lego s'échouent sur les plages britanniques depuis 17 ans

Depuis 17 ans, des milliers de Lego s'échouent sur des plages britanniques, voire même du monde entier. On vous raconte leur histoire.

_76406297_624-lego-pile

Des centaines de milliers de Lego ont été perdus dans l'océan Atlantique, jusqu'à se retrouver, même 17 ans après, à peupler certaines côtes britanniques. (Crédits photo : Tracey Williams)

Du pétrole sur les côtes... mais sous forme plastique. Depuis dix-sept années, des Lego s'échouent sur certaines plages, et attisent le mystère. Un mystère rapidement dissipé, lorsque l'on plonge notre curiosité dans l'histoire de ces jouets ensablés.

Publicité

Le 13 février 1997, alors qu'il navigue dans l'océan Atlantique, le porte-conteneurs Tokyo Express est frappé par une vague décrite par son capitaine comme "un phénomène se produisant une fois tous les cent ans". Le navire ne s'incline pas totalement, mais bascule à 60 degrés dans un sens, puis à 40 degrés en arrière. 62 conteneurs passent par-dessus bord, à environ 32 kilomètres des côtes britanniques. L'un d'eux contient 4,8 millions de Lego. Alors que les jouets de construction sont à destination de New York, leur chemin prend la direction des fonds marins.

Un chemin qui ne s'arrête pas là. Portés par le courant, la plupart de ces Lego (environ 3 millions à être suffisamment légers pour pouvoir flotter) naviguent tranquillement jusqu'aux côtes anglaises, pour s'échouer sur celles de Cornouailles, à la pointe sud-ouest de la Grande-Bretagne. Des plages d'une étendue de 1 000 kilomètres, sur lesquelles les petits jouets en plastique continuent de se terrer, aujourd'hui encore, 17 ans après l'accident.

Et le hasard fait bien les choses. La plupart de ces Lego illustrent l'univers marin. Les locaux et les touristes peuvent ainsi tomber sur des équipements de plongée, des dragons, des plantes aquatiques ou encore des poulpes noirs.

Publicité

Crédits photo : Tracey Williams

Crédits photo : Tracey Williams

Chasse au trésor

Une page Facebook a été créée par Tracey Williams, une habitante locale passionnée par cette histoire. Chacun y partage ses trouvailles.

Publicité

Cette Anglaise a récemment reçu le courriel d'un habitant de Melbourne en Australie qui, depuis l'autre bout du monde, a trouvé des palmes qui proviendraient du conteneur du Tokyo Express.

Des palmes, (Crédits photo : BBC)

Des plantes aquatiques, un fusil de plongée et des palmes (similaires à celles retrouvées en Australie)... (Crédits photo : Tracey Williams)

Publicité

L'aventure des Lego a interpellé l'océanographe américain Curtis Ebbesmeyer, jusqu'en devenir sa passion. Après analyse, il explique que ces jouets auraient parcouru près de 100 000 kilomètres depuis qu'ils se sont retrouvés à l'eau, portés par les courants de l'océan. Des courants qui pourraient les avoir transportés "sur n'importe quelle plage de la Terre".

Cette histoire prouve que les océans renferment bien des trésors, qui ne cessent de naviguer jusqu'à parfois atteindre nos plages. Des objets qui peuvent malheureusement se mêler à des résidus bien plus néfastes pour l'écosystème marin, comme le pétrole. Les Lego, eux, ne sont pas dangereux pour notre planète même si, rappelons-le, ils sont fabriqués à partir de plastique, donc de pétrole.

Par Rachid Majdoub, publié le 21/07/2014