AccueilÉDITO

Le Windows Phone est mort et enterré

Publié le

par Benjamin Benoit

Microsoft a confirmé l’arrêt programmé de sa plateforme.

(© Pixabay)

C’est tout sauf une surprise, mais c’est désormais officiel, et confirmé sur Twitter par Joe Belfiore, l’homme derrière quelques terminaux d’exploitation de Microsoft. Ce n’est pas une surprise car, comme l’intéressé l’explique, la concurrence face aux mastodontes iOS et Android n’est plus vivable depuis quelques temps avec un nombre trop faible d’utilisateurs de Windows Phone, qui n’a jamais reçu les faveurs du public. Bill Gates lui-même avait expliqué l’avoir abandonné pour un Android, l’enterrant déjà symboliquement.

"Bien sûr, nous continuerons à soutenir la plateforme… rapports de bugs, mises à jour de sécurité, etc. Mais construire de nouvelles fonctionnalités est devenu hors de propos :("

"Nous avons vraiment fait TOUT NOTRE POSSIBLE pour attirer des développeurs d’applications. De vrais salaires… conçu des apps pour eux… mais le nombre d’utilisateurs est trop faible pour les potentiels investisseurs. :("

Hélas, la trajectoire de Windows Phone n’a jamais été favorable, côté business non plus. En 2013, Microsoft rachète les téléphones Nokia dans un deal à cinq milliards d’euros et c’est l’erreur bête pour les deux acteurs. Nokia valait 185 milliards d’euros en 2000 et n’a jamais réussi à survivre au virage des smartphones.

En 2014, Satya Nadella, qui prend la tête de Microsoft, lui fait mettre un pied dans la tombe en privilégiant le développement des applications Microsoft chez iOS et Android, à savoir : ailleurs. Et aujourd’hui, Windows Phone ne représente pas 1 % du marché. RIP.

À voir aussi sur konbini :