Le lac Mead qui alimente Las Vegas, la Californie, le Nevada et l’Arizona s’assèche à un rythme alarmant (©James Marvin Phelps/ Flickr)

Le Sud-Ouest des États-Unis menacé par une "méga-sécheresse" de 35 ans

Déjà concerné par un déficit de précipitations, le Sud-Ouest des États-Unis serait menacé par une "méga-sécheresse" d’ici la fin du siècle, en raison du réchauffement climatique. 

Le lac Mead qui alimente Las Vegas, la Californie, le Nevada et l’Arizona s'assèche à un rythme alarmant (©James Marvin Phelps/ Flickr)

Le lac Mead (Colorado) qui alimente en eau Las Vegas, la Californie, le Nevada et l’Arizona, s'assèche à un rythme alarmant. (©James Marvin Phelps/ Flickr)

Une étude, publiée le 5 octobre dans la revue américaine Science Advances et relayée par Le Mondeestime à 90 % la probabilité que le Sud-Ouest des États-Unis soit touché par une sécheresse longue de dix ans d'ici la fin du siècle. Pire : les résultats affirment même que celle-ci pourrait être une "méga-sécheresse", c'est-à-dire une période d'extrême aridité s'étendant sur au moins 35 années. Un phénomène climatique rare mais déjà observé ultérieurement dans d'autres régions du monde, comme au Sahel entre les années 1950 et 1990.

Publicité

Ralentir le réchauffement climatique

Publicité

Selon les projections établies par les auteurs de l'étude, les États de la Californie, du Nevada, de l’Arizona, de l’Utah, du Nouveau-Mexique, du Colorado ainsi que du Texas seraient en première ligne. Par conséquent, une telle situation créerait "une pression sans précédent sur les ressources en eau" dans les régions alentours, notent les chercheurs.

Néanmoins, les scientifiques affirment qu'il est encore possible de ralentir ce phénomène lié au réchauffement climatique, notamment en réduisant nos émissions de CO2. Ce qui passe, a minima, par l'adoption de l’accord de Paris sur le climat (COP21), qui prévoit de maintenir la hausse de la température moyenne du globe sous le seuil de 2 degrés par rapport au niveau pré-industriel.

À lire -> Le réchauffement climatique pourrait rendre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient inhabitables

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 06/10/2016

Copié

Pour vous :