Le piercing sur des vêtements ou des fruits est la tendance chelou du moment

Se faire un piercing au nombril ou au visage ? Totalement ringard. Désormais, la tendance est aux piercings sur des vêtements, des fruits et des immeubles. Oui, vous avez bien lu.

Publicité


La "it marque" Instagram du moment,
Life in Perfect Disorder, propose toute une gamme de vêtements ornés de piercings. Au lieu de souffrir le martyr en vous faisant percer les tétons, adoptez tout simplement un "pierced nipple T-shirt", pour la modique somme de 60 euros :

Publicité

Vous avez envie de signaler votre côté rebelle à la plage, sans être topless ? Aucun souci, vous pouvez acheter un bikini percé :

Publicité

Publicité

Mais si vous préférez être plus couvert, la marque propose aussi des caleçons et des vestes :



La mode étant malheureusement un monde qui adore piquer des idées aux jeunes créateurs pour refaire les même choses en beaucoup plus cher (ou beaucoup moins cher, ça dépend), la marque Mugler s'est alors dit : "Chouette alors, nous aussi on veut notre propre T-shirt piercing." Et c'est ainsi que fut créée la merveille ci-dessous, vendue à 420 euros. Rien que ça. Mais ne soyons pas médisant.

bgw0cuu_mu

© Mugler

Chez JW Anderson, ils ont fait un véritable effort pour réinterpréter la tendance avec des piercings oversize sur leurs sacs, et ça rend plutôt bien :


Anthony Vacarello a lui aussi repris la tendance en mode robe de soirée :

L'origine de la tendance

Mais, la vraie question, vu que les idées ne tombent pas du ciel, est : quelle est donc l'origine de cette étrange tendance ? Avant même que Life In perfect Disorder en fasse un business, l'idée du vêtement percé était déjà dans l'air du temps, depuis quelques années. Les petits malins à la tête de la marque n'ont fait que la commercialiser.

On retrouve l'idée dès 2011. Le très avant-gardiste et pointu magazine Dis sortait une sélection des tendances loufoques de l'été, où l'on pouvait voir cette photo :

pierced

© Dis

Dis étant très proche du monde de l'art contemporain, on peut facilement imaginer que le travail de l'artiste Oren Pinhassi autour du piercing ne lui était pas inconnu.

Et oui, mon cher, comme tu peux le voir sur ces clichés de 2009, les immeubles aussi ont le droit d'être ornementés de façon contemporaine. Je ne vois pas pourquoi ils se taperaient encore des fioritures rococo, alors que toi tu aurais un beau piercing en acier. Comme tu peux voir, il y a des injustices qui sont réglées parfois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

© Oren Pinhassi

2_900

© Oren Pinhassi

On peut ainsi voir que la tendance vient effectivement du monde de l'art contemporain.

En 2014, les artistes Loney Abrams et Johnny Stanish avaient créé une installation ainsi qu'une vidéo sur le thème des vêtement percés :


Le duo s'est ensuite mis à travailler avec la marque new-yorkaise Barragan.

De cette collaboration sont nées des lunettes et des manches de vestes percées :


Le créateur de la marque, Victor Barragán, connu sur Instagram sous le nom de ytinifninfinity, s'est lui aussi mis à s'amuser avec la tendance, en créant des natures mortes avec des fruits, des légumes, des fleurs percés :


Le message à retenir :
perce des pommes, perce du jambon, perce de la mandarine, perce ton T-shirt et rassure enfin tes parents qui ne te croient pas en leur montrant cet article.

"Non maman, je te jure, ce piercing il est pas pour moi. C'est super conceptuel, tu comprends pas."


Trêve de plaisanterie, la tendance est à prendre au sérieux. Dans une interview donnée au magazine Antidote, Sarah Andelman, la créatrice du concept store le plus connu du monde, aka Colette, répond à la question "Qu’est ce qui vous obsède dernièrement ?" par : "Il y a le bomber, qui est vraiment partout. Et le piercing. La saison prochaine, j’ai au moins une dizaine de marques avec un élément relatif au piercing."

Bref, attendez vous à une déferlante :

Par Dora Moutot, publié le 14/09/2016

Copié

Pour vous :