Caucasian woman laying on bed using laptop

Le Parisien publie des premiers noms de youtubeurs qui auraient harcelé des adolescentes

Suite au tweet de Squeezie, de nombreux témoignages de jeunes filles harcelées sont sortis dans la presse et sur les réseaux.

Le 6 août au soir, Squeezie balançait une petite bombe sur son compte Twitter. Le vidéaste YouTube aux plus de 11 millions d’abonnés sur la plateforme de vidéos, et 5 millions d’abonnés sur Twitter a ainsi écrit :

Publicité

Un message massivement repris dans les minutes qui ont suivi avec le hashtag #BalanceTonYoutubeur, en référence au #BalanceTonPorc d’il y a quelques mois, et qui a permis aux langues de se délier. Dans le même temps, des médias comme Mashable ou LCI ont commencé à relayer des récits de jeunes femmes mineures tous plus glaçants les uns que les autres, sans pour autant donner de noms jusqu’alors.

Le Parisien, affirmant avoir investigué en amont, a à son tour dévoilé plusieurs témoignages, et cette fois, des noms sont sortis. Captures d’écran à l’appui, plusieurs jeunes femmes y décrivent comment WassFreestyle, Anthox Colaboy, From Human to GOD et Math Podcast les auraient contactées sur les réseaux sociaux, parfois après une première rencontre fortuite dans la vraie vie, et auraient tenté de les amener à des échanges à caractère sexuel.

Publicité

Des récits glaçants

L’une d’entre elles, 16 ans au moment des faits, raconte comment une rencontre près d’un métro avec WassFreestyle, 30 ans et 2 millions d’abonnés sur YouTube, s’est finie par des échanges explicites sur Instagram :

"Il a commencé à me dire que j’étais une de ses plus jolies abonnées, il faisait des remarques sur mon corps. Il m’a dit de ne rien dire à personne car il pouvait avoir des problèmes. […] Je lui ai parlé du lycée, il connaissait mon âge. Il m’a demandé s’il était possible de nous voir seul à seul mais je me sentais pas du tout à l’aise avec ça."

Une autre, âgée de 15 ans à l’époque, aurait reçu un message d’Anthox Colaboy, qui, lui, en avait 29, assez directs : "Tu vas sans doute trouver ça con mais tu es vachement belle." Elle explique que ce dernier lui aurait parlé de sexe très souvent, avec des messages comme :

Publicité

"Tu l’as déjà fait ? À l’occasion si tu as eu une mauvaise expérience je me porte garant de la prochaine pour que ça soit mieux on fait ça ? Si un jour on se voit je te mange avec plaisir. Avec toi quand tu veux les plans à 4."

S’agissant de Math Podcast, les témoignages concernent des filles plus jeunes encore, 14 ans en l’occurrence. L’homme qui avait 21 ans au moment des faits, aurait demandé des photos de leurs poitrines. From Human to GOD quant à lui, 28 ans à l’époque, aurait ajouté une adolescente de 16 ans sur Facebook, pour lui demander de le rejoindre et de lui envoyer une vidéo d’elle.

Le quotidien a essayé de contacter les principaux intéressés, en vain. Les témoignages continuent de pleuvoir et il est probable que, tout comme lors de #BalanceTonPorc, cela ne s’arrête pas là.

Publicité

Par Arthur Cios, publié le 08/08/2018

Copié

Pour vous :