AccueilÉDITO

Le nageur Michael Phelps dévoile sa playlist de champion olympique

Publié le

par Juliette Geenens

Avant chaque course, le nageur américain, le plus médaillé de l'histoire des Jeux olympiques, écoute Eminem mais aussi pas mal d'EDM.

Il n'est pas vénère, il est juste à fond dans sa musique.

Sa carrière, il ne la doit sûrement pas à la musique qu'il écoute, mais elle a son importance. Le nageur Michael Phelps, qui enchaîne cet été les médailles aux Jeux olympiques de Rio, a révélé quels étaient les sons qu'il écoutait avant de plonger dans le bassin. Dans une vidéo Facebook live, filmée le samedi 14 août, l'Américain cite Eminem (très bon choix selon nous), quelques hits de country célèbres au États-Unis, ainsi que toute une série de DJ connus dans le milieu de l'EDM.

Il affectionne particulièrement le remix de "Promises" par Nero et Skrillex, un titre qui lui donne l'impression de booster son adrénaline, avoue-t-il en direct sur le réseau social. Quelques minutes avant l'épreuve olympique du relais 4 x 100 mètres quatre nages, qui s'est déroulée il y a trois jours, Michael Phelps écoutait "No Beef" de Steve Aoki et Afrojack.

Focus musical

La musique a toujours fait partie de la routine de préparation du champion de natation, juste avant ses courses. Le magazine anglais NME rappelle d'ailleurs une interview que Michael Phelps a donné à The Guardian en 2005, où il explique pourquoi ce genre de détails lui est primordial :

"Pendant toute ma carrière, je suis toujours arrivé pour la course avec mes écouteurs aux oreilles et j'essaie d'écouter ma musique jusqu'au dernier moment possible. Cela m'aide à me relaxer et à m'isoler dans ma propre bulle."

Pour cette édition 2016 des JO, à Rio, Michael Phelps repart avec cinq médailles d'or, remportées au relais 4 x 200 mètres nage libre, au relais 4 x 100 mètres 4 nages et à celui en nage libre, aux épreuves individuelles du 200 mètres en quatre nages et du 200 mètres papillon, plus une médaille d'argent remportée aux 100 mètres papillon.

À voir aussi sur konbini :