Le Royaume-Uni s’engage à reconnaître le droit de chaque citoyen au haut débit en 2020

Une mesure conçue pour garantir la qualité de la connexion de chaque citoyen.

D’ici deux ans, les foyers britanniques auront un droit reconnu à une bande passante à haute vitesse dans le cadre d’une régulation souhaitant améliorer la qualité de connexion de plus d’un million de citoyens.

Publicité

Le gouvernement britannique explique qu’il s’agit de s’assurer que le pays soit "prêt pour l’avenir", afin qu’à terme, chaque citoyen puisse bénéficier d’une vitesse supérieure à 10 Mbit/s.

Dans le cadre de ce plan, les fournisseurs d’accès auront l’obligation légale de fournir une bande passante rapide à chaque client qui l’exige. Cette obligation représente aussi une réaction à la proposition du fournisseur d’accès British Telecom d’aider à améliorer la vitesse sur leurs propres deniers.

(GIF via Ryan Seslow Art and Design)

Publicité

La ministre de la Culture Karen Bradley a déclaré : "Nous sommes reconnaissants à BT pour sa proposition. Cependant nous avons estimé que seule une approche réglementaire pouvait permettre de faire du haut débit pour tous une réalité, indépendamment du lieu de résidence ou de travail." Et d’ajouter :

"Il est de notre devoir de nous assurer que les infrastructures télécom britanniques soient prêtes pour l’avenir et qu’elles permettent de fournir une connexion que le consommateur est en droit d’attendre à l’ère du numérique."

L’entreprise British Telecom s’est depuis félicitée de la nouvelle, assurant vouloir participer et "fournir un accès d’excellente qualité à chacun au Royaume-Uni".

Publicité

"Nous attendons toutefois d’en savoir plus sur la façon dont le gouvernement compte procéder, y compris pour financer cette mesure", a tempéré un représentant de l’entreprise.

On estime que 1,1 million de foyers disposent d’une connexion à Internet de mauvaise qualité. La Grande-Bretagne se trouvant classée derrière de nombreux pays d’Europe en matière de raccordement à la fibre optique. L’autorité britannique de régulation des télécommunications évalue les besoins d’une famille moyenne à 10 Mbits/s.

Publicité

Rappelons qu’en France, la situation n’est vraiment pas plus enviable. Si la moyenne nationale approche les 10 Mbits/s, 19 % de la population française doit composer avec des vitesses de connexion inférieures à 4 Mbits/s, ce qui commence à être sacrément handicapant si on aime les vidéos HD. Sauf si on a la chance d’avoir un ami faisant partie des 28 % d’internautes disposant d’un débit supérieur à 10 Mbits/s.

Lors du dernier rapport d’Akamai, paru en mars dernier, la France se situait… à la 44e place. Elle a donc perdu une place dans le classement, tout en augmentant la pénétration de l’Internet haut débit de 29 %, précise Akamai.

À lire -> Selon un rapport inquiétant, l’Internet français est de moins en moins libre

Par Matthew Kirby, publié le 21/12/2017

Copié

Pour vous :