Author banner

Par EDF Pulse

Les Prix EDF Pulse et Konbini s'associent pour mettre en lumière les start-up qui accompagnent la transition énergétique et construisent le monde de demain.

Assistants robotiques, chantiers connectés ou autres IA calées en matière juridique, le futur du boulot est déjà là. Et il va profondément transformer nos vies professionnelles. Petite sélection du meilleur de ces nouveautés.

(©Westend61)

Même les chanceux qui se lèvent tous les matins pour s’adonner à leur job de rêve aimeraient parfois que leur boulot soit plus facile. Ou moins fatigant. Ou juste avoir un robot ou une techno bien stylée pour les aider. Or, ça tombe plutôt bien puisque pas mal de start-up ultra-innovantes bossent à améliorer nos conditions de travail. Konbini et les Prix EDF Pulse vous en présentent donc quelques-unes pour vous aider à imaginer ce qui vous attend peut-être en matière d’entreprise intelligente.

TwinswHeel, le droïde au service des citoyens

(© TwinswHeel)

Soyons honnêtes, nous avons tous rêvé d’avoir une unité R2 ou un BB-8 pour réparer la box wifi, faire la vidange de ce vieux X-Wing oublié dans le garage ou juste nous inonder de toute sa mignonitude robotique. Eh bien cette époque n’est peut-être pas si loin de nous vu les droïdes que développe TwinswHeel. “Ce sont de petits robots capables d’évoluer en espace ouvert ou semi-ouvert pour aider à porter des charges lourdes, du matériel ou aller récupérer un objet à un endroit pour le déposer à un autre”, décrivent Vincent et Benjamin Talon, les fondateurs de TwinswHeel. "Et en fonction de la mission, on règle TwinswHeel sur le mode 'Follow Me', pilotage à distance ou autonome". Ça vous tente ? Eh bien sachez que vous n’êtes pas seuls, Renault, Siemens et la SNCF se sont déjà laissés convaincre par ce droïde que ses créateurs appellent affectueusement le grand-père de R2D2.

D’ailleurs, comme son descendant, le TwinswHeel pourrait bien se répandre partout dans la galaxie. Et pour cause, les frères Talon prévoient de nouvelles applications pour leur petit protégé. “À terme, Twinswheel est destiné à la livraison dite du dernier kilomètre en ville mais aussi à être déployé dans des centres commerciaux pour assister des personnes âgées ou des familles nombreuses pour lesquelles porter des charges lourdes est difficile”, développent les jeunes dirigeants. Bref, la promesse de petits robots évoluant tout autour de nous dans les années qui viennent. Un rêve auquel les frères Talon imposent toutefois une condition sine qua non : “Pour que ça fonctionne, les droïdes doivent être acceptés et acceptables pour les riverains.”

Hyperlex, une IA pour lire les petites lignes

(© Hyperlex)

Tout le monde le sait, il faut toujours lire les petites lignes d’un contrat. Sauf que si c’est déjà difficile avec votre licence d’utilisation d’ordinateur, imaginez ce que c’est quand on parle d’un contrat professionnel ultra-technique. C’est pour ça que les équipes d’Hyperlex ont décidé de développer une intelligence artificielle (IA) pour le faire. “L’IA permet de revoir instantanément n’importe quel type de contrat et d’en extraire les informations essentielles, comme des clauses à risques par exemple”, raconte Guillaume Bon, 36 ans, cofondateur d’Hyperlex. Mieux encore, plus l’IA est utilisée, plus elle est performante grâce aux techniques dites du machine learning, ou apprentissage automatique. “Une partie de nos équipes se consacre à aider l’IA à apprendre. Par exemple, on lui montre tous les types de baux jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus se tromper et soit capable d’identifier n’importe quel bail”, poursuit Guillaume Bon.

Et si ce sont surtout de grands secteurs très régulés comme la banque ou les assurances qui font appel aux services d’Hyperlex, le patron a aussi un objectif social : “l’objectif est de donner un véritable accès au droit à toutes les entreprises, surtout aux plus petites qui n’ont pas les moyens de faire appel à des avocats spécialisés et se retrouvent avec des contrats mal ficelés.” Or, ce jeune dirigeant sait de quoi il parle, il a lui-même été victime d’un problème de clause contractuelle quelques années avant de cofonder cette entreprise. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, ou par son IA.

CAD.42, de la data sur les chantiers

(© CAD.42)

S’il n’y a pas de sot métier, il y a indéniablement des métiers plus dangereux que d’autres. C’est notamment le cas de celui de pas mal de travailleurs de chantiers dans le domaine de la construction. “Nous sommes partis de deux constats forts et simples : 1 ouvrier sur 10 est blessé chaque année et 25 % du budget d’un chantier est gaspillé par le manque d’organisation. Nous avons donc décidé de développer une solution qui protège les hommes et encourage la performance”, décrit Jean-Philippe Panaget, 29 ans, président de CAD.42.

Pour cela, l’entreprise a développé un écosystème technologique de capteurs adaptés aux conditions de chantiers : manque de réseau, travail souterrain, importante présence de métaux, etc. Ceux-ci sont ensuite placés sur les outils de valeur ou facteurs de danger, comme une grue, un engin ou une zone à risque, tandis que les travailleurs sont équipés de vestes connectées. Grâce aux données captées en temps réel par ces appareils, les ouvriers sont automatiquement prévenus d’un danger imminent par des signaux lumineux et sonores sur la veste.

Quant à la partie optimisation, elle prend la forme d’un Building Information Modelling (BIM), soit une maquette en 3D du chantier disponible sur une appli et qui permet de visualiser les flux d’activité et l’utilisation de chaque outil, le tout en temps réel ou en différé. “Cela permet de définir des parcours vertueux, de s’apercevoir qu’on a du matériel sous-utilisé ou encore de réaliser qu’il faut acheter de nouveaux engins”, explique Jean-Philippe Panaget. “De plus, c’est nous qui collectons les données et qui les traitons, c’est à la fois une plus-value pour l’entreprise et la garantie que cela ne sert pas à surveiller les employés”. Bref, tout le monde y gagne.

Les Prix EDF Pulse 2018 regorgent de talents aussi variés qu’exceptionnels. Votez ici pour TwinswHeel, Hyperlex ou CAD.42 pour leur permettre de gagner le Prix du public et découvrez les autres start-up finalistes dans les catégories Smart Health & Self pour la santé et le bien-être connectés, Smart City pour la ville intelligente et Smart Home pour la maison intelligente.