AccueilÉDITO

Le français, deuxième langue la plus enseignée dans l'Union européenne

Publié le

par Astrid Van Laer

© BSIP/UIG via Getty Images

Eurostat, l'office chargé par la Commission européenne de l'information statistique à l'échelle communautaire, a publié le 23 février les résultats d'une enquête sur l'apprentissage des langues étrangères dans l'Union européenne en 2015. Le français figure en deuxième position.

© BSIP/UIG via Getty Images

L'office européen de statistiques Eurostat a dévoilé le 23 février un communiqué de presse concernant l'apprentissage des langues étrangères dans l'Union européenne (UE) en 2015. Sans surprise, l'anglais occupe la première place du classement avec 97,3 % des élèves du premier cycle du secondaire qui l'étudient, soit 17,3 millions de collégiens et lycéen. Le français, loin derrière mais tout de même deuxième, suit avec 33,8 %. Viennent ensuite l'allemand (23,1 %), l'espagnol (13,6 %), le russe (2,7 %) et l'italien (1,1 %).

Les pays où le français est le plus étudié sont Chypre avec 89,2 % des collégiens, la Roumanie (83,6 %), le Portugal (66,6 %) et l'Italie (65,3 %). À noter que le français fait partie des langues officielles du Luxembourg et de la Belgique.

On peut d'autant plus se féliciter de cette deuxième place que la langue de Molière est réputée pour être très difficile à apprendre, même pour certains dont c'est la langue maternelle... En effet, une enquête publiée en 2015 par Mediaprism démontrait que 73 % des personnes interrogées considéraient le français comme une langue compliquée. Et cela notamment en raison de ses conjugaisons et des nombreuses expressions dont nous seuls avant le secret, comme le montre avec humour cette vidéo de l'humoriste Swann Périssé :

Cependant, on se doit de rappeler le niveau plus que médiocre des élèves français en ce qui concerne l'apprentissage des langues étrangères. Comme le rappelle Le Figaro, selon une étude effectuée sur 72 pays en 2016, la France figure seulement en 29e position au classement des pays dont les écoliers parlent le mieux l'anglais. Elle pointait également du doigt un dégradation significative de leur niveau de pratique autonome, c'est-à-dire leur pratique quotidienne. Depuis la rentrée scolaire 2016, pour tenter de pallier les lacunes de nos écoliers, le ministère de l'Éducation nationale a imposé aux écoliers d'apprendre une langue étrangère dès la classe de CP.

À voir aussi sur konbini :