AccueilÉDITO

L'armée américaine teste avec succès un prototype de moto volante

Publié le

par Thibault Prévost

Le "hoverbike", sorte de drone rectangulaire à quatre hélices, a vocation à transporter des vivres et équipements aux soldats sur le champ de bataille.

Quarante ans après Georges Lucas, l'armée américaine reprend le flambeau des motos volantes et cette fois-ci, ILM n'est pas là pour assurer les effets spéciaux. Le 10 janvier, à l'occasion d'une visite de représentants du ministère de la défense sur le terrain d'essai militaire Aberdeen Proving Ground, dans le Maryland, l'armée s'est fendue d'une démonstration de son dernier joujou, qui n'est rien d'autre qu'une version fonctionnelle du Speeder bike utilisé dans Star Wars VI lors d'une mémorable course-poursuite dans le bois entre rebelles et Stormtroopers.

Étonnamment, le véhicule, baptisé Joint Tactical Aerial Resupply Vehicle (JTARV) et censé servir à transporter des vivres et du matériel, sans pilote (ooooh...), pour réapprovisionner les soldats, ne provient ni de l'armée US ni du DARPA, sa branche "recherche & développement", mais... de Kickstarter. La machine est en effet le bébé de Malloy Aeronautics, qui affolait son monde en 2014 en proposant un "hoverbike" stable, manœuvrable et relativement endurant. En lieu de contributeurs, la start-up s'adjoindra le plus dépensier d'entre tous : l'armée. Depuis, le projet est ballotté entre les "Marines" et l'US Army.

Une collusion peu courante entre le monde de la start-up et celui des gigantesques contrats qui, finalement, produit des résultats encourageants (sur le plan technologique, on s'entend). Dans l'avenir, précise Engadget, des versions mises à jour du véhicule pourraient posséder jusqu'à 200 kilomètres d'autonomie grâce à un moteur hybride - le véhicule actuel est électrique - et bénéficier d'un système de navigation plus avancé. En attendant, ils n'ont toujours pas prévu de siège pour le pilote. Pour le rêve de gosse, voyez avec Colin Furze.

À voir aussi sur konbini :