AccueilÉDITO

L’agriculteur qui avait aidé des réfugiés a été condamné à 3 000 euros d'amende avec sursis

Publié le

par Cyrielle Bedu

Cédric Herrou a été condamné pour avoir organisé l’accueil de réfugiés dans une vallée des Alpes-Maritimes.

Une condamnation pour avoir aidé des êtres humains à survivre. Le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre, avait à l'origine requis contre Cédric Herrou huit mois de prison avec sursis, la confiscation de sa fourgonnette, et un usage limité de son permis de conduire aux besoins de sa profession.

Mais l'agriculteur de 37 ans, qui, grâce à son collectif Roya citoyenne, avait permis à plusieurs centaines de réfugiés de recevoir des soins de première nécessité, des repas chauds, un toit et un moyen de transport pour traverser la frontière franco-italienne, a été condamné ce vendredi 10 février à 3 000 euros d'amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice. Cédric Herrou a en revanche été relaxé des autres faits qui lui étaient reprochés, à savoir l’installation sans autorisation en octobre 2016 d’une cinquantaine d’Érythréens dans un centre de vacances désaffecté de la SNCF, et l’aide au séjour et à la circulation de migrants en situation illégale.

De nombreux soutiens

"La présidente du tribunal a été plutôt à l'écoute et a su prendre conscience de la problématique d'accueil, au moins sur le sol français", a déclaré l'agriculteur selon France Info. Près de 300 personnes ont acclamé Cédric Herrou à sa sortie du palais de justice de Nice. De beaux soutiens, même si le meilleur venait très certainement de la mère de l'agriculteur. En effet, le 22 janvier dernier Cédric Herrou a publié sur sa page Facebook une lettre que sa mère avait écrit au procureur de Nice. Un message vibrant.

À lire -> Perquisition "disproportionnée" chez Cédric Herrou, l’agriculteur qui aide les réfugiés

À voir aussi sur konbini :