AccueilÉDITO

Dépistage du cannabis au lycée : des tests salivaires pourront être pratiqués en Île-de-France

Publié le

par Arthur Cios

Évoquée il y a quelques mois, la proposition concernant les tests salivaires de dépistage de drogue pour les lycéens d'Île-de-France a été adoptée. 

Valérie Pécresse, actuelle présidente de la région Île-de-France. (© Nicolas Duprey/Creative Commons/Flickr)

Il ne lui aura pas fallu longtemps. Il y a quatre mois, Valérie Pécresse (LR), fraîchement élue à la tête de la région Île-de-France, avait dévoilé son idée phare pour lutter contre la consommation de drogue, enfin contre le décrochage scolaire lié à l'usage du cannabis (même si la question est un peu plus compliquée) : le financement par la région de tests salivaires de dépistage pour les lycéens franciliens.

La proposition a été adoptée ce jeudi 19 mai, nous apprend Le Monde, et ce malgré l'opposition de la gauche et l'abstention du Front national. Chaque établissement devra "établir un diagnostic sur la consommation des substances addictives" et faire remonter l'information à la région. Le choix de l'application du dispositif de dépistage restera dans les mains des proviseurs des 470 lycées de la région.

La question de la légalité du processus n'a toujours pas été résolue, et son application reste compliquée à mettre en place, comme l'expliquaient il y a quelques mois Les Décodeurs du Monde.

À lire -> Dépistage obligatoire du cannabis dans les lycées, l’idée fumeuse de Valérie Pécresse

À voir aussi sur konbini :