AccueilÉDITO

La première boucherie "herbivore" va ouvrir aux États-Unis

Publié le

par Jeanne Pouget

Grâce à une campagne réussie sur Kickstarter, Kale et Aubry Walch lanceront le 23 janvier prochain, à Minneapolis, la première boucherie vegan, donc sans viande, des États-Unis.

© Instagram @theherbivorousb

L'idée de The Herbivorous Butcher (le boucher herbivore) est née dans la tête de Kale et Aubry Walch, frère et sœur "passionnés par la cuisine de viandes sans viande et de fromages sans fromage", ainsi qu'ils l’expliquent sur leur site Internet.

Au menu de cet établissement très attendu, tant par les consommateurs vegan que par les curieux omnivores, "[des produits] qui n’ont le goût d’aucun autre produit vegan sur le marché".

Dans leur boutique de Minneapolis (Minnesota), on trouvera donc 40 variétés de "viande" et de "fromage" sous toutes leurs formes : dinde, jambon, boulettes, saucisses, poitrines et côtes de bœuf d'un côté, camembert, mozzarella ou encore cheddar de l'autre.

Des produits vegan donc, mais aussi sans OGM, fabriqués localement et constitués d’ingrédients naturels. Lesquels ? Mystère. En tous cas Kale et Aubrey l’affirment : "Nous développons nos recettes depuis des années et nous sommes persuadés qu’après un essai vous serez convaincus". Ils promettent que les saveurs, les textures et les nutriments seront au rendez-vous.

Un concept qui a le vent en poupe

De plus en plus de commerces et de magasins spécialisés de ce type fleurissent en Occident et séduisent les consommateurs. En France, la première boucherie végétarienne a ouvert ses portes, l’année dernière, à Paris. Et des établissements similaires existent aussi en Suisse, en Allemagne ainsi qu’aux États-Unis.

Kale et Aubry vont donc plus loin en proposant des produits uniquement vegan et pas seulement végétariens comme c’est le cas dans la plupart des enseignes actuelles. Un choix qu’ils justifient aisément :

"Une réduction modeste dans la consommation de produits d’origine animale n’épargnerait pas seulement le traitement inhumain de milliards d’animaux chaque année, mais cela aurait aussi un impact immédiat et considérable sur l’environnement, à l’heure où le monde a expressément besoin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre pour palier le changement climatique qui est catastrophique."

Avant de conclure : "Ensemble nous pouvons changer le monde, repas après repas."

The Herbivorous Butcher, 507 1st Ave, NE Minneapolis, Minnesota.
info@theherbivorousbutcher.com

À voir aussi sur konbini :