AccueilÉDITO

La mythique Route 66 s'essaye à la technologie solaire

Publié le

par Jeanne Pouget

Thelma et Louise sur la Route 66 (©Filmosphère)

Un pan de la fameuse route qui traverse les États-Unis d'est en ouest devrait faire l'objet d'un test afin de faire fonctionner son éclairage grâce à un revêtement photovoltaïque.  

Thelma et Louise sur la Route 66 (©MGM).

Alors que vous vous repassez les scènes de Thelma et Louise, Easy Rider ou Forrest Gump, tentez d'imaginer les mêmes personnages empruntant cette même Route 66, mais dans le futur. L'éclairage de celle-ci pourrait alors fonctionner entièrement à l'énergie solaire, grâce à un revêtement constitué de panneaux photovoltaïques.

Une idée farfelue ? Pas vraiment. En France par exemple, la création d'une "autoroute du soleil" fait son chemin, doucement mais sûrement. Alors pourquoi ne pas voir les choses en grand?

Les pourparlers semblent en tout cas ouverts entre le ministère des Transports de l'État du Missouri — où passe, entre autres, la Route 66 — et les équipes de l'entreprise Solar Roadways qui développent une technologie de routes solaires dont les panneaux photovoltaïques sont spécialment conçus pour résister au poids des voitures et des poids lourds.

Un premier essai d'ici la fin de l'année

La première pierre de ce projet devrait être posée d'ici la fin de l'année. En tout cas, c'est ce qu'espèrent les autorités locales. Cela devrait commencer par l'un des trottoirs de la bourgade de Conway qui est traversée par la célèbre route.

Tom Blair, ingénieur au ministère des Transports du Missouri espère que ce type de route pourrait, à l'avenir, être une source de revenus. "Si la vision [de Solar Roadways] est réaliste, les autoroutes pourraient devenir immédiatement rentables", envisage-t-il dans des propos rapportés par le journal local News Tribune.

Selon ses inventeurs, Scott et Julie Brusaw, la technologie de Solar Roadways permettrait, si elle était adoptée sur l'ensemble des routes et parkings du territoire américain, de générer l'équivalent de trois fois la consommation en électricité du pays pour l'année 2009. Des calculs bien optimistes, que l'on préférera qualifier de... futuristes !

À voir aussi sur konbini :