Comment la culture urbaine a participé à l’essor du menswear

Dernièrement, nous assistons à un réel jeu de chaises musicales au sein de la fashion sphère, et plus particulièrement dans le menswear. La mode masculine détient une importance de plus en plus considérable pour l’économie du luxe, et nous avons tenté de comprendre quelles sont les causes de ce nouveau phénomène.

Une publication partagée par Gucci (@gucci) le

Comme si la sphère mode n’était pas d’ores et déjà un casse-tête chinois, qui permet difficilement de déceler qui est à la direction de quelle marque, les choses ne sont pas près de s’arranger tant les créateurs font des apparitions de plus en plus furtives au sein des maisons.

Publicité

Si ce sont majoritairement des hommes qui sont à la tête de la direction des marques de luxe, la mode était plutôt destinée à une clientèle féminine. Dernièrement, nous avons remarqué un réel turn-over dans le mercato de la mode, et une reconsidération du luxe auprès de sa clientèle masculine – elle-même beaucoup plus férue de mode.

Le turn-over du mercato de la mode masculine

Commençons par le chouchou des Français ; Simon Porte Jacquemus. Le créateur marseillais a su séduire la sphère mode grâce à son aisance à sublimer les femmes grâce à des coupes sensuelles et élégantes. Ce dernier annonçait en février dernier lancer sa ligne pour hommes, après avoir entretenu le mystère sur Instagram avec son fameux hashtag #newjob, figurant dans nombreux de ses posts.

Publicité

Le sulfureux Hedi Slimane, quant à lui, pose ses valises chez Céline, succédant ainsi à Phoebe Philo. Slimane est connu pour avoir complètement chamboulé Yves Saint Laurent au début des années 2000, en rendant la marque plus rock que jamais. Cette nomination, c’est donc l’espoir pour LVMH de donner un nouveau souffle à cette maison historique.

Les rois des collab' à la tête des plus grandes maisons de luxe

Le 30 mars dernier, le groupe LVMH annonçait le départ d’Haider Ackekrmann de la maison masculine Berluti. Celui-ci a été remplacé par Kris Van Assche ce mardi 3 avril 2018.

Publicité

Quant à Kim Jones, il quitte la direction de la ligne hommes de Louis Vuitton afin d’intégrer Dior Homme. Sachez que c’est Kim Jones qui est à l’origine de la collab Louis Vuitton X Supreme. Par ce vrai coup de génie, cette collection a fait exploser sa cote de popularité.

D’ailleurs, pour le remplacer chez Louis Vuitton, ce n’est autre que Virgil Abloh, le fondateur du label Off White (et l’ami proche de Kanye West), qui prend les rênes du secteur hommes. Considéré comme le "précurseur du luxe urbain", Abloh a fait fureur avec ses nombreuses réinterprétations des modèles emblématiques de Nike, ainsi qu’avec sa ceinture industrielle portée nonchalamment, que l’on retrouve aujourd’hui aux quatre coins des rues.

Nous assistons donc à un réel jeu de chaises musicales, largement impulsé par le groupe LVMH. Le luxe français reconsidère alors le dispositif de ses griffes de mode masculine.

Publicité

Le streetwear et les collab' comme le nerf de la mode masculine

Depuis que le streetwear a envahi les podiums, nous avons pu constater que de plus en plus jeunes, les hommes portent de l’intérêt au monde du luxe.

En effet, ce phénomène est notamment dû au fait que les maisons de luxe, telles que Balenciaga, Hermès, Gucci, Dior ou encore Kenzo – pour ne citer qu’elles – s’amusent à revisiter constamment le vestiaire de la rue. Chez Jil Sander, ce sont Luke et Lucie Meier qui ont été nommés nouveaux directeurs artistiques de la marque. Luke Meier étant l’ancien chef du design chez Supreme, ainsi que le fondateur du label streetwear OAMC. Parallèlement à cela, nous pouvons également relever le rapprochement entre Tommy Hilfiger et Vetements, pendant que Burberry collabore avec Gosha Rubchinskiy, le designer russe connu pour ses nombreuses collab' avec Adidas.

À l’heure actuelle, porter la marque de skate Supreme, c’est être à la pointe de la mode, et posséder des baskets d’une édition limitée a de quoi faire rougir les plus envieux. Le jogging est devenu le nouveau jean, tandis que les casquettes sont arborées fièrement. En fait, venir au travail avec un style un peu "street", c’est ça être trendy. Aujourd’hui, le luxe s’acoquine avec la street culture, et cette tendance a très clairement conquis les hommes (et les femmes) de façon générale.

La mode unisexe, autre point clé de l’émergence du menswear

La mode unisexe a également participé à l’essor du menswear. Si Jaden Smith provoquait la surprise en arborant une jupe pour la campagne Louis Vuitton en 2016, ce dernier faisait tout simplement preuve d’une avant-garde notable.

Ces derniers mois, des marques telles que Balenciaga et J.W Anderson annonçaient la fusion de leurs défilés hommes et femmes, pendant que d’autres marques s’amusent à mêler ce qui est considéré comme masculin et féminin à travers leurs collections. C’est notamment le cas de Burberry et Givenchy qui présentaient des chemises pour hommes en dentelle l’été dernier, ou encore d’Alessandro Michele, le directeur artistique de Gucci, qui a fait de l’androgynie son maître mot.

Dolce & Gabbana n’a aucunement peur d’intégrer de la broderie et de la dentelle à ses collections pour hommes. Balmain et Valentino ont su remettre au goût du jour les galons chez les hommes – jusqu’alors plutôt réservés aux femmes. Les imprimés floraux et les motifs se démocratisent, et la frontière entre le vestiaire féminin et masculin devient de plus en plus floue.

Des artistes et influenceurs masculins plus stylés que jamais

La mode unisexe, l’arrivée du sportwear sur les podiums, et les nombreuses collab ont donc permis cet essor du menswear. Mais si les hommes accordent de plus en plus d’importance à leur style, c’est également parce que de plus en plus de personnalités masculines ont un style particulièrement pointu. Et ce phénomène, nous l’observons notamment dans le domaine de la musique, et plus particulièrement dans le rap.

Si Roméo Elvis clame haut et fort son amour pour Lacoste, le rappeur belge prend également le soin de soutenir des plus petites marques, dont il arbore fièrement les habits dans certains de ses clips. C’est notamment le cas dans son clip "Dessert", avec son survet' jaune canari signé Walk in Paris. Des rappeurs stylés, nous pouvons également citer Ichon, l’italien Sfera Ebbasta, Migos, A$ap Rocky, Kiddy Smile, ou encore Yung Lean. Et on en passe. Tous détiennent un style qui leur est propre, et ne cessent d’inspirer la gent masculine.

Une inspiration qu’ils puisent également à travers certains comptes d’influenceurs, tels que ceux de GogoLupin, Ndjolijean, Liljupiterr, ou encore Nclgallery.

Le menswear, le nouvel enjeu économique du luxe

Tous ces points démontrent que le menswear occupe une place de plus en plus importante dans la mode actuelle. Les grandes marques de luxe accordent un plus grand intérêt encore à leur ligne masculine.

Les hommes s’intéressent de plus en plus à la mode, et elle le leur rend bien. C’est pourquoi le Pitti Uomo, le salon de mode masculine de Florence, devient l’événement immanquable de la mode. Aussi, notons que cette émergence du menswear, c’est également grâce à la clientèle chinoise, très friande du luxe européen, qui n’a pas peur d’investir et de porter ce qu’elle aime.

Par Manon Baeza, publié le 13/04/2018

Pour vous :