AccueilÉDITO

"La meuf est dead" : Sibeth Ndiaye nie avoir envoyé ce SMS après la mort de Simone Veil

Publié le

par Théo Mercadier

La polémique n’en finit pas d’enfler après la dernière édition du Canard enchaîné.

Le Canard Enchaîné a provoqué un véritable tollé en attribuant un SMS à Sibeth Ndiaye, conseillère presse de l’Élysée : "Yes, la meuf est dead", aurait-elle écrit sans détour à un journaliste lui demandant de confirmer la mort de Simone Veil, le 30 juin. La classe, le tact, la subtilité.

Face à la grogne montante, la communicante nie en bloc. "Le SMS est totalement faux", a-t-elle indiqué au micro de LCI, sans faire plus de commentaires sur le sujet. Elle a en revanche eu quelques mots salés pour Le Canard enchaîné et la journaliste Anne-Sophie Mercier. "Ce n’est pas la seule erreur", affirme-t-elle, "l’orthographe de mon nom de famille n’est même pas la bonne". Il est vrai que le palmipède a écrit N’Diaye, et non Ndiaye.

Malgré le démenti, les réactions n’ont pas manqué de pleuvoir pour condamner l’esprit du SMS. "Je demande à ce que : 'la meuf soit fired'", a tweeté Nicolas Dupond-Aignan, ironisant sur la propension de la communicante à employer la novlangue de la "start-up nation". Car l’évocation du SMS de la discorde n’est que la conclusion d’un portrait du palmipède peu flatteur pour sa personne.

Se décrivant elle-même comme une femme "cash" issue des rangs du PS, elle a rapidement endossé le costume de la macronie. La campagne présidentielle ? "Une aventure de folie dans une équipe de dingues qu'[elle] love". Mais comme le souligne le Canard, "sa franchise pourrait lui jouer des tours". La chargée de com' est en effet devenue coutumière des appels aux journalistes qui écrivent des articles peu flatteurs pour son boss. Et ça ne passe plus. "Sibeth a pris l’habitude d’appeler les rédactions pour commenter les articles, mais la campagne est terminée, une nouvelle ère commence, c’est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge", s’émeut-on dans l’entourage du président. D’après le Canard, ce sont les mêmes qui s’amusent à faire tourner le fameux SMS au sein des équipes. Ça sent le roussi.

À voir aussi sur konbini :