AccueilÉDITO

Les femmes sont payées 20 % de moins que les hommes à la Maison-Blanche

Publié le

par Cyrielle Bedu

Selon CNN, le salaire moyen des femmes travaillant à la Maison-Blanche est de 80 centimes pour chaque dollar versé à leurs collaborateurs masculins.

L’écart salarial entre les hommes et les femmes salariés à la Maison-Blanche est plus important que celui observé à l’échelle de tout le pays. C’est en tout cas ce que constate une analyse réalisée par CNN publiée le 3 juillet. Par an, au sein de la Maison-Blanche, les femmes sont ainsi payées en moyenne 83 500 dollars (environ 73 500 euros) contre 104 000 dollars (environ 91 500 euros) pour les hommes. Un écart conséquent de 21 000 dollars (environ 18 500 euros) donc.

D’après CNN, cette différence de salaires serait essentiellement due au fait que les femmes occupent des postes hiérarchiquement moins élevés que les hommes au sein de cette institution où loge et travaille le président des États-Unis. Parmi les 22 salariés y gagnant les plus gros salaires en effet, seules 6 sont des femmes… Et ce, bien que la Maison-Blanche compte 53 % de salariés hommes et 47 % de salariées femmes, soit une quasi-parité.

La chose est d’autant plus étonnante que, comme le rappelle CNN, la fille et conseillère de Donald Trump, Ivanka Trump - qui a souhaité ne pas être rémunérée dans le cadre de son travail à la Maison-Blanche - semble avoir fait de l’égalité salariale aux États-Unis une de ses priorités, comme le montre un de ces tweets datant du 4 avril dernier.

Mais Donald Trump n’est pas le seul président à blâmer en matière d’égalité salariale. Son prédécesseur Barack Obama avait lui aussi été épinglé par la presse américaine pendant ses mandats, pour la faible rémunération des femmes employées à la Maison-Blanche : ces dernières gagnaient en moyenne 78 400 dollars (environ 69 000 euros) par an en 2014, contre 88 600  dollars (environ 78 000 dollars) pour les hommes, selon le Washington Post. Un écart moins élevé que sous Donald Trump, mais un écart quand même.

À lire -> L’inégalité salariale commence dès l’âge de l’argent de poche

À voir aussi sur konbini :