AccueilÉDITO

La France devient le premier pays d'Europe à bannir le commerce de l'ivoire

Publié le

par Jeanne Pouget

(©William Davies – Getty/iStock)

En marge de la cérémonie de destruction d'ivoire organisée le week-end du 1er mai à Nairobi, au Kenya, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal a annoncé l'interdiction du commerce de l'ivoire sur le territoire français. 

(© William Davies/iStock)

Afin de lutter avec les États africains contre le braconnage des éléphants et le trafic de leurs défenses, il ne sera bientôt plus possible de revendre ou d'acheter de l'ivoire en France, sauf dérogations exceptionnelles concernant la rénovation d’œuvres d'art.

À lire -> Plus de 100 tonnes d’ivoire brûlées au Kenya contre le braconnage d’éléphants

La nouvelle interdiction, qui devrait être signée dans les prochaines heures, concernera principalement les ventes aux enchères, notamment d'objets anciens. La ministre a également annoncé qu'elle comptait porter la mesure au niveau européen.

Selon le Fonds international pour la protection des animaux, un éléphant est tué pour son ivoire toutes les 15 minutes dans le monde, soit entre 25 000 et 35 000 spécimens assassinés par an, souvent pour la revente à destination de l'Asie.

Lutter contre "la délinquance écologique"

Selon les estimations de l'ONG pour la protection de l'environnement Robin des Bois, une tonne d'ivoire est vendue chaque mois en France. "Si la France ne délivre plus de certificats, cela va progressivement assécher le marché", estime sa porte-parole Charlotte Nithart, citée par 20 minutes.

Cette nouvelle mesure vient compléter une série de décisions prises en janvier 2015 par la France dans le cadre de la loi sur la Biodiversité et qui annonçaient la suspension immédiate de la délivrance des certificats d’exportation d’ivoire brut.

À noter que le commerce de l'ivoire est strictement encadré en France depuis 1990 : il est limité aux pièces datant d'avant 1947 et considérées comme des antiquités ou à des morceaux bruts entrés dans l'Union européenne avant 1990.

À voir aussi sur konbini :