AccueilÉDITO

La Californie en passe d’abolir une vieille loi interdisant aux communistes d’être fonctionnaires

Publié le

par Astrid Van Laer

Une loi californienne datant de la guerre froide est en passe d’être abolie. Elle autorisait le licenciement de tout employé d’État s’il s’avérait être membre du Parti communiste. Adoptée le 8 mai par l’Assemblée, elle doit désormais passer au Sénat afin d’être validée. 

Selon l’agence Associated Press, lundi 8 mai a été adoptée par l’Assemblée fédérale de Californie une mesure visant à abroger une loi datant de la Guerre froide permettant de licencier des employés de l’administration publique s’ils s’avèrent faire partie du Parti communiste. Un membre du Parti républicain, Travis Allen, a considéré que ce projet de loi était "ouvertement offensant pour tous les Californiens", arguant que "le communisme représente tout ce que les États-Unis combattent". Rob Bonta, l’initiateur de cette abrogation, a pour sa part déclaré pour justifier sa démarche :

"L’une des conditions pour avoir une démocratie qui fonctionne ainsi qu’une société juste et équitable, c’est de s’assurer lorsque l’on licencie quelqu’un que les raisons de le faire son basées sur sa conduite, son comportement et que c’est fondé sur de véritables preuves et justifications."

Néanmoins, on doit préciser que pour que ce projet de loi prenne vie, il faut désormais qu’il soit adopté au Sénat. Mais en raison de son obsolescence évidente, on ne doute pas que cela sera voté. Si le fait que cette loi existe encore peut étonner, on trouve plus incroyable encore du côté de l’État du Mississippi, qui avait pour sa part attendu 2013… pour abolir l’esclavage.

À voir aussi sur konbini :