AccueilÉDITO

L’Oréal vire une mannequin noire transgenre pour ses propos sur le racisme

Publié le

par Kimberly B. Johnson

Un statut Facebook rédigé par la mannequin britannique au lendemain des événements de Charlottesville lui a valu son renvoi.

Le dernier stratagème de L’Oréal pour jouer la carte de la diversité ne s’est pas déroulé comme prévu. On peut même carrément parler d’un énorme fail. Après avoir embauché la mannequin transgenre Munroe Bergdorf, la multinationale vient en effet d’annoncer son renvoi après un post Facebook ou elle évoquait une forme de racisme systématique chez les Blancs.

Traduction : "L’Oréal se bat pour la diversité. Les commentaires de Munroe Bergdorf entrent en contradiction avec nos valeurs, nous avons donc décidé de mettre un terme à notre collaboration avec elle."

À la suite des événements tragiques de Charlottesville, face à la résurgence du Ku Klux Klan aux États-Unis et à la normalisation éhontée du racisme dans la culture occidentale, Munroe Bergdorf a publié un statut Facebook (supprimé depuis) dans lequel elle dénonçait le racisme systématique et les frustrations inhérentes à la libération de la parole du mouvement suprémaciste blanc.

Ce statut n’a pas échappé au tabloïd britannique The Daily Mail, qui s’est concentré sur un passage du post de Munroe Bergdorf où elle explique que, en raison du conditionnement social, "oui, TOUS les blancs sont racistes". Voici un extrait du texte en question :

"Honnêtement, je n’ai plus l’énergie de parler de la violence raciale des blancs. Oui, TOUS les blancs.

Parce que la plupart d’entre vous ne réalisez même pas, ou refusez d’admettre, que votre existence, vos privilèges et votre succès en tant que race ont été bâtis sur le sang et la mort des Noirs et des gens de couleur. Votre existence tout entière est basée sur le racisme. Des micro-agressions au terrorisme, c’est vous avez construit les fondations de toute cette merde."

Les propos de Munroe Bergdorf ont touché un point sensible, étant perçus par ses détracteurs comme un jugement et pas comme un argument basé sur des faits historiques.

La mannequin a publié une réponse sur Facebook, afin de clarifier le message qu’elle cherchait à faire passer et de dénoncer l’hypocrisie de L’Oréal, qu’elle appelle désormais à boycotter.

Voici des extraits de ce deuxième statut, qui a également été supprimé depuis :

"L’ironie de tout ça est que L’Oréal Paris m’a invitée à faire partie d’une campagne de beauté qui 'promeut la diversité'. Le fait que, jusqu’à récemment, il n’y avait quasiment aucune marque mainstream qui proposait du maquillage pour les femmes noires et d’autres minorités ethniques, est en soi le symbole du racisme dans cette industrie."

"Je défends la tolérance et l’acceptation – mais on ne peut pas l’être si on ne veut pas discuter de l’intolérance et de la haine qui existent en premier lieu. […] Asseyez-vous et souriez dans une campagne 'défendant la diversité', mais ne parlez pas du fait que le manque de diversité est dû au racisme. Ou parler des origines du racisme vous coûtera votre travail. […] Cette marque de cosmétiques ne se préoccupe que d’ARGENT. Je vous exhorte à boycotter L’Oréal Paris."

Et d’ajouter sur la polémique suscitée par ses propos :

"Quand je disais que 'tous les Blancs étaient racistes', j’expliquais le fait que la société occidentale dans sa totalité est un système profondément enraciné dans la suprématie blanche, créée pour bénéficier, avantager et protéger les personnes blanches avant les autres races. À leur insu, les personnes blanches sont socialisées pour être racistes dès leur naissance. Ce n’est pas quelque chose de génétique, personne ne naît raciste."

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :