AccueilÉDITO

Vidéo : pour préserver son art martial, un maître de kung-fu enregistre ses mouvements en 3D

Publié le

par Théo Mercadier

Pour assurer la pérennité du kung-fu, la ville de Hong Kong enregistre les mouvements d'un grand maître pour créer une archive en 3D.

Oubliez toutes vos résolutions de début d'année et n'en gardez qu'une : "Cette année, je me mets au kung-fu." Et le tout simplement avec une connexion Internet. Bon, on n'en est pas encore exactement à ce stade mais ça pourrait bien être le cas d'ici peu. Le grand maître de kung-fu Wong Yiu-Kau a participé à une séance d'entraînement bien particulière : équipé d'une combinaison bardée de capteurs, le maître chinois a réalisé une foule de mouvements différents, sous l'œil attentif de techniciens. Le but ? Enregistrer les différents moves de cet art martial pour les archiver en 3D.

Le kung-fu existe dans des centaines de déclinaisons et, à la manière de certaines langues peu utilisées, certaines pourraient bien disparaître complètement si leur enseignement n'était pas vite transmis. "Hong Kong est une ville qui a protégé ses ressources et jusqu'ici réussi à préserver les différents types d'arts martiaux, mais aujourd'hui, de moins en moins de gens transmettent cette tradition", s'inquiète ainsi Hing Chao, président de la Hong Kong Guoshu Association. Afin d'éviter la perte d'une telle richesse culturelle, il a donc décidé de s'allier à l'université de Hong Kong et au maître Wong Yiu-Kau, qui a tout de suite été emballé par le projet : "Quand j'étais étudiant, on m'a enseigné les mouvements et donné de simples manuels à lire. Aujourd'hui, on peut tout enregistrer avec précision."

Résultat, 400 mouvements ont été numérisés et peuvent être consultables sur un ordinateur. Ils n'ont toutefois pas encore été rendus publics mais, vu l'esprit général de la démarche, on est en droit d'espérer qu'ils soient accessibles à tous. La vraie folie serait alors de pouvoir se la jouer Matrix en les téléchargeant directement dans son cerveau pour ensuite partir faire le justicier. Un jour !

©Matrix

©Matrix

À voir aussi sur konbini :