Le desk du magazine américain Business Insider a essayé Knozer. Puisque l’application n’est pas (encore ?) disponible en France, on leur pique leur capture d’écran (Crédits image : Business Insider)

Knozen, dangereuse appli pour comparer vos collègues de boulot

Voici Knozen, une application qui vous laisse comparer les personnalités de vos collègues de bureau. Sauf que derrière le "fun" de bitcher pépouze sur la comptable du deuxième, l'entreprise entreprend une vaste collecte de données de personnalité.

Le desk du magazine américain Business Insider a essayé Knozer. Puisque l'application n'est pas (encore ?) disponible en France, on leur pique leur capture d'écran (Crédits image : Business Insider)

Le desk du magazine américain Business Insider a essayé Knozer. Puisque l'application n'est pas (encore ?) disponible en France, on leur pique leur capture d'écran (Crédits image : Business Insider)

Au bureau, l'ambiance est pourrie ? Tout le monde parle dans le dos des autres ? La délation est monnaie courante ? Ça ne pourrait pas être pire ? Faux ! Ça peut toujours être pire. La preuve avec l'application Knozen. Son but ? Montrer "ce que les gens préfèrent chez vous". Sauf qu'en réalité, elle montre surtout ce qu'on pense de vous, sans vous le dire en face.

Publicité

Comment ça marche ? L'app oppose deux collègues de bureau et pose une série de questions, de "Qui est le plus amical ?" à "Qui est le plus susceptible de partir plus tôt du bureau pour un rencard ?", en passant par "Lequel a les meilleures capacités d'analyse ?". Après y avoir répondu, on compte les points et on compare les résultats de tout le monde, dans une saine ambiance de travail.

Avant que l'effrayant Knozen ne fonctionne, un minimum de sept utilisateurs par entreprise est requis pour que les collègues puissent commencer à se noter entre eux. Pas (encore ?) disponible ailleurs, l'application peut s'utiliser depuis le 27 juin aux États-Unis et tourne uniquement sur iOS, pas encore Android.

"Positif et optimiste" ?

Les questions ne vous semblent pas si odieuses que cela ? Vous n'avez pas tort. L'application promet de ne mettre en avant que les points positifs. Marc Cenedella, son inventeur, soutient que c'est d'ailleurs une bonne manière de "donner de la personnalité à Internet" et que le contenu est toujours "positif et optimiste". Ce qui est vrai, c'est que vous ne trouverez jamais de questions sur le physique de vos collègues. Reste que ceux qui obtiennent le moins de points seront les moins populaires du desk.

Publicité

(Crédits image : Business Insider)

Et voilà les fameux résultats de Knozen, obtenus en recoupant les réponses données par vos collègues (Crédits image : Business Insider)

Objectif base de données

Sauf que voilà. Derrière chaque application recueillant des informations sur la personnalité, se cache une récolte de données des utilisateurs à destination commerciale. À terme, le projet de Cenedella est de faire en sorte que Knozen stocke des données sur la personnalité des salariés afin que des entreprises puissent puiser dedans au cours d'un futur processus de recrutement.

L'entrepreneur estime que les candidats doivent être d'abord examinés en fonction de la façon dont ils s'inscrivent dans la culture d'une entreprise, et pas seulement sur ​​leurs capacités intrinsèques à accomplir les tâches qu'on leur demande. Une idée que de nombreux investisseurs ont jugée brillante : Knozen a été financé par plusieurs entreprises de recrutement à hauteur de 2,25 millions de dollars (environ 1,65 million d'euros).

Publicité

Pour l'heure, je vous laisse, je vais bitcher sur mes collègues que j'aime pas avec mes collègues que j'aime bien.

Par Théo Chapuis, publié le 02/07/2014

Pour vous :