(Crédits image : Duncan Hull)

"Kissing Coppers" : encore un Banksy vendu aux enchères

Une œuvre du célèbre street-artist Banksy a été vendue aux enchères hier à Miami. La dernière d'une liste qui commence à s'allonger.

On avait déjà parlé de ces œuvres de Banksy comme "Slave Labour" ou "La Petite Fille au Ballon Rouge", arrachées de leur mur afin d'être vendues aux enchères. C'est maintenant au tour d'un exemplaire de "Kissing Coppers" d'être acquise, mardi 18 février aux Etats-Unis.

L’œuvre vendue est un pochoir mural en noir et blanc, représentant deux policemen britanniques dans une étreinte et un baiser passionné. L'exemplaire vendu se trouvait sur le côté de la façade du Prince Albert, un pub de Brighton (Angleterre), depuis 2005. La vente aux enchères a eu lieu hier à Miami. L'acquéreur, resté anonyme, a remporté "Kissing Coppers" pour 575.000 dollars (un peu moins de 418.000 euros).

Publicité

(Crédits image : Duncan Hull)

(Crédits image : Duncan Hull)

Un art rentable pour un marché qui divise

"Kissing Coppers" n'est que l'un des travaux des Banksy vendus hier. Le "Bandaged Heart Balloon" et "Crazy Horse Car Door", créés durant la résidence de Banksy à New York l'année dernière, faisaient aussi partie des œuvres mises à prix. La vente incluait également plus d'une cinquantaine de travaux liés au street-art, incluant un dessin de Jean-Michel Basquiat (vendu 130.000 euros) et une aquarelle de Keith Haring, "Roger In The Flowers".

Après la vente, le directeur de la chambre Fine Art Auctions de Miami, Frederic Thut, n'a pas caché son enthousiasme quant au potentiel commercial du street-art :

Publicité

Les jeunes veulent un message, un dialogue et un moyen de s'exprimer. Le potentiel de ce marché est incroyable, j'étais présent à la première vente de pop-art, et c'était exactement les mêmes gens qui venaient de nulle part et qui achetaient immédiatement.

Cependant, certains critiques restent circonspects quant à l'intérêt d'extraire des œuvres de leur contexte originel. RJ Rushmore, du blog Vandalog, écrit ainsi :

Les gens qui achètent ces trucs en les arrachant des murs et en les mettant chez eux ne se rendent pas compte qu'ils n'ont qu'une pièce du puzzle.

Publicité

Par François Oulac, publié le 19/02/2014

Copié

Pour vous :