Julien Blanc, le "coach en séduction" qui scandalise, prié de quitter l'Australie

Un soi-disant "coach en séduction" s'est attiré les foudres des internautes. Les méthodes qu'il préconise à ses élèves sont scandaleuses, entre misogynie et culture du viol. 

Capture d'écran de la vidéo où Julien Blanc harcèle une caissière.

Capture d'écran de la vidéo où Julien Blanc harcèle une caissière.

Julien Blanc est un "expert en séduction" pour la société Real Social Dynamics, une entreprise qui se décrit comme "leader en conseil de séduction depuis 2002". Comme beaucoup d'autres, ce "pick up artist" (artiste de la drague"), distille ses conseils en matière de drague. Jusque-là rien de bien dérangeant même si, pour assister à une de ses conférences, la place peut coûter jusqu'à 3000 dollars. Après tout, chacun est libre de dépenser son argent comme bon lui semble et être un expert en séduction n'est pas donné à tout le monde.

Publicité

Pourtant, ce soi-disant coach en séduction suisse est devenu l'ennemi numéro 1 sur Twitter. Et pour cause, les conseils du trentenaire sont à la fois racistes, misogynes et pire encore, ils incitent au harcèlement sexuel voire au viol...

En témoigne cette vidéo, postée par une féministe japonaise et qui depuis dimanche a largement été relayée sur les réseaux sociaux.

On vous dit qu’il faut être patient, très empathique avec les Japonaises, parce que si vous les approchez en disant "Hello !", elles se barrent direct. Mais si vous êtes blancs vous pouvez faire ce que vous voulez.

Au début, je ne savais pas jusqu’où je pouvais aller, mais deux jours plus tard, je me baladais dans la rue, je pouvais les attraper par la tête, et les pousser devant mon sexe, en criant "Pikachu", "Pokemon" ou "Tomagochi".

Publicité

Pour séduire une Japonaise : l'attraper par la tête et la pousser devant son sexe

Voilà les propos choquants qu'a tenu Julien Blanc, devant une audience apparemment hilare. Dans le reste de la vidéo, on retrouve ce fameux séducteur appliquer ses précieux conseils dans la rue, dans un bar, dans un magasin. Le but étant de profiter de ses atouts d'occidentaux pour chopper des Japonaises, qui sont d'après lui trop timides pour riposter.

Une méthode qu'il a apparemment utilisée à plusieurs reprises et dans plusieurs pays, comme en témoigne son compte Twitter, dont certaines vidéos partagées sont accompagnées du hashatg "#ChockingGirlsAroundTheWorld" - de nombreux tweets ont été effacés depuis.

Publicité

On se demande alors comment Julien Blanc a pensé une seule seconde que ses méthodes, clairement scandaleuses, pouvaient porter ses fruits. Des conseils pour draguer ? Ils ressemblent davantage à des conseils pour harceler les femmes. Il n'en fallait pas plus pour que les foudres des internautes se jettent sur ce "séducteur".

Un hashtag pour dénoncer ses pratiques

Indignés par les pratiques de ce coach, les Twittos n'ont pas tardé à réagir en lançant le hashtag #TakeDownJulienBlanc. En parallèle, une pétition a été mise en ligne, par la féministe Jennifer Li, pour "arrêter les séminaires de Julien Blanc". À ce jour, la pétition a déjà récolté plus de 18 000 signatures.

Publicité

La bonne nouvelle comme l'a annoncé aujourd'hui Madmoizelle, c'est que la pétition et les nombreuses sollicitations ont porté leurs fruits. En effet, l’hôtel censé héberger une conférence de Real Social Dynamics en novembre a visiblement annulé le rendez-vous. Et pour l'instant, le mouvement ne s'essouffle pas. En témoignent les signalements massifs pour clôturer les différents comptes sur les réseaux sociaux de Julien Blanc.

L'Australie ne veut plus de lui

Après la polémique, une première réaction. Celle de l'Australie, qui n'apprécie guère les méthodes de Julien Blanc. Ce dernier a été conduit à quitter le pays alors qu'il devait donner une nouvelle conférence sur ses manières de "séduction" qui ont choqué sur les réseaux sociaux.

Scott Morrison, ministre de l'immigration, a ainsi annulé le visa du Suisse, obligeant le "pick up artist" à quitter le territoire ce vendredi 7 novembre. Le ministre a affirmé sur Sky News :

Cet homme ne mettait pas en avant des idées politiques, mais le harcèlement des femmes, des valeurs qui sont haïes dans ce pays.

Il faut dire que Julien Blanc n'a pas été accueilli à bras ouverts. Alors qu'il était présent à Melbourne pour donner une conférence, l'hôtel dans lequel il devait la réaliser a préféré l'annuler. Même chose pour la conférence qui a ensuite essayé de se tenir sur un bateau près de Melbourne : des manifestants l'ont empêché.

Article publié le 5 novembre 2014, mis à jour le 8 novembre

Par Anaïs Chatellier, publié le 08/11/2014

Copié

Pour vous :