AccueilÉDITO

JO 2024 : Budapest retire sa candidature, Paris et Los Angeles seules en lice

Publié le

par Astrid Van Laer

Mercredi 22 février, le porte-parole du gouvernement hongrois, Zoltan Kovacs, a publié un communiqué annonçant le retrait de Budapest de la course pour accueillir les Jeux olympiques d'été de 2024. La Hongrie laisse donc Los Angeles et Paris s'affronter.

Le gouvernement hongrois a publié mercredi 22 février un communiqué recommandant à la mairie de Budapest de renoncer à sa candidature pour accueillir les Jeux olympiques d'été en 2024, expliquant ainsi sa décision : "Puisque l'unité nécessaire n'est plus, il n'est désormais plus envisageable que Budapest puisse présenter une candidature qui ait des chances de l'emporter."

En effet, le gouvernement hongrois a dû faire face à une forte opposition citoyenne à cette candidature. Une pétition mise en ligne par le mouvement Momentum avait réuni près de 270 000 signatures, assez pour demander au gouvernement l'organisation d'un référendum pour trancher la question. De nombreux stands "Nolimpia" ("non aux Jeux olympiques") avaient vu le jour dans la capitale, plaidant que l'argent des contribuables devrait être investi ailleurs. Le maire de Budapest, István Tarlós, avait réagi"S’il s’avère qu’un nombre suffisant de Budapestois ont signé pour ce référendum, j’envisagerais sérieusement un retrait de la candidature." Et il semblerait que ces revendications citoyennes aient été entendues.

Le communiqué du gouvernement se conclut en ces termes :  "C'est pourquoi le gouvernement de Hongrie propose de retirer la candidature de Budapest à l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2024." Invité à réagir, le président du comité olympique hongrois a quant à lui parlé d'un "rêve qui se dissipait", précise RTL.

Verdict en septembre

Los Angeles et Paris sont donc les deux dernières villes encore en lice. Considérées comme les deux favorites depuis le début, elles ont toutes deux de bonnes chances de l'emporter. Aucune d'entre elles n'a rencontré d'opposition forte au projet. En France notamment, les voix contestataires se font très peu entendre. Du moins, leur discours a trouvé bien moins d'écho médiatique que la récente polémique sur le slogan choisi par la ville de Paris.

Les deux finalistes seront départagées par 95 grands électeurs au Pérou, lors d'un vote organisé par les instances olympiques. Rendez-vous à Lima le 13 septembre 2017 pour connaître le vainqueur.

À voir aussi sur konbini :