AccueilÉDITO

Une jeune Belge trolle, avec humour, une manifestation anti-islam

Publié le

par Juliette Geenens

Une musulmane de 22 ans s'est prise en photo, mimant le "V" de la victoire, devant un rassemblement anti-islam à Anvers, le week-end dernier.

Chargement du twitt...

Traduction : "Le seul moyen de les contrer, c'est de le faire avec la paix. Geste épique d'une Belge de 22 ans, Zakia Belkhiri."

À Anvers, en Belgique, le week-end dernier, le parti nationaliste flamand, Vlaams Belang ("Intérêt flamand"), a organisé un rassemblement anti-islam, avec à sa tête, un des membres du parti d'extrême droite, Filip Dewinter. Comme le rapporte La Libre Belgique, Zakia Belkhiri, une Belge musulmane âgée de 22 ans, a croisé ce groupe de manifestants, hurlant des slogans douteux et agitant des pancartes islamophobes, alors qu'elle se rendait au salon Muslim Expo, non loin de là.

Plutôt que de se mettre en colère, l'étudiante a dégainé son smartphone et s'est prise en photo devant le cordon de manifestants brandissant des affiches, sur lesquelles on pouvait lire (en flamand) : "Stop islam" et "Non au voile !". Elle s'est même rapprochée de l'homme politique Filip Dewinter, l'air peu commode muni de son mégaphone. Peu d'entre nous auraient osé s'imposer de la sorte, face à cette foule d'énervés.


Traduction : "Comment gérer les racistes."

Les selfies de Zakia, ainsi que les photos où on la voit en pleine action, ont fait le tour d'Internet. Nombre d'internautes se sont montrés très enthousiastes, certains l'érigeant en véritable héroïne badass.

Chargement du twitt...

Traduction : "Zakia Belkhiri est mon héroïne aujourd'hui !"

Chargement du twitt...

Traduction : "Quelle badass !" 

Le photographe, Jurgen Augusteyns a réussi à capturer cet instant, en apparence anodin, mais finalement très symbolique. Il raconte à BuzzFeed :

"J'ai su, à ce moment, que ces images auraient... un impact. Il n'y a ni violence, ni insulte, elle a atteint son but d'une façon très efficace."

"Vivre ensemble, pas les uns à côtés des autres"

Interrogée par BuzzFeed, ce jeudi 19 mars, la jeune fille a pu expliquer, avec ses mots, sa démarche très spontanée : "J'ai voulu montrer que l'on pouvait vivre tous ensemble, pas juste à côté des uns et des autres." 

Ses selfies sont devenus viraux en un rien de temps, au point que Zakia a décidé de passer son compte Twitter en mode privé, craignant des réactions violentes. Elle a été très vite rassurée par le nombre croissant de messages positifs autour de ses selfies.

Interrogée par le magazine Zaman France, Zakia explique simplement son geste : "Je voulais juste prouver que je suis bien en Belgique. Je n'ai rien contre Dewinter. Ce qu'il pense de ma foi est son choix." Un tel sang-froid, ça se respecte.

À voir aussi sur konbini :