AccueilÉDITO

Jean-Luc Mélenchon sera candidat aux législatives, "probablement" à Marseille

Publié le

par Astrid Van Laer

Mercredi 10 mai, le leader de la France insoumise a annoncé qu’il présentait sa candidature aux élections législatives et a précisé que ce sera probablement dans la cité phocéenne.

Mercredi 10 mai, le candidat de la France insoumise, arrivé quatrième du premier tour de l’élection présidentielle en recueillant 19,58 % des suffrages exprimés, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM TV. Au cours de l’interview, il a annoncé sa candidature aux élections législatives, dont les deux tours se dérouleront les 11 et 18 juin. En préambule, il a tenu à préciser que, selon lui, il a fait ses preuves et n’a plus à démontrer sa légitimité : "Je suis déjà député français au Parlement européen, j’ai été élu par presque 300 000 voix, soit cinq fois plus qu’il n’en faut pour élire un député national." Cependant, il a précisé qu’il se devait d’intégrer l’Assemblée nationale, les membres de son mouvement lui ayant demandé de se déclarer candidat :

"Mais, les amis ont dit : 'Écoute, tu ne peux pas aller dire aux gens, nous repartons à la bataille, nous allons être majoritaires à l’élection législative, puis tout le monde y est, sauf toi.' On m’a dit 'Ça tient pas debout', donc faut y aller."

Néanmoins, même s’il a annoncé être "convaincu" de ce choix, il a déclaré avoir hésité avant de sauter le pas :

"Mais oui, qui n’hésiterait pas ? Tout le monde. Arrivé à un moment, ça fait quand même beaucoup, ça fait beaucoup de fatigue. Je viens juste de finir une campagne, j’ai déjà donné une fois à aller faire une législative, qu’en plus à l’époque j’ai perdu contre madame Le Pen.

Tous les antifascistes d’opérette là, qui me faisaient la leçon entre les deux tours, à cette époque-là ils me jetaient des pierres, ils m’empêchaient d’y arriver. Mais bon, il faut oublier tout ça, ce que je fais. Avant de retrouver en soi-même l’ardeur et l’optimisme, souffrez qu’il y ait quelques jours qui passent."

Enfin, même si rien n’est confirmé – Jean-Luc Mélenchon ayant précisé à Jean-Jacques Bourdin "Je ne vais pas créer un suspense inutile, mais vous ne le saurez pas aujourd’hui" – le candidat a indiqué que la ville de Marseille, où la France insoumise est arrivée en tête lors du premier tour de la présidentielle en recueillant 25 % des votes, sera sûrement celle où il se présentera. Néanmoins, la préfecture des Bouches-du-Rhône ne serait pas la seule dans la balance, le candidat ayant précisé que "restent dans la courte liste deux ou trois villes en France".

À voir aussi sur konbini :