AccueilÉDITO

"Je lui bute la gueule" : Nicolas Dupont-Aignan en a manifestement après Stéphane Guillon

Publié le

par Astrid Van Laer

Stéphane Guillon n’a qu’à bien se tenir car Nicolas Dupont-Aignan n’a pas apprécié l’une de ses blagues au sujet du décès de sa mère, et le lui a fait savoir façon Robert de Niro dans Taxi Driver.

Ce samedi 23 septembre, Nicolas Dupont-Aignan était l’invité de Thierry Ardisson dans Salut les Terriens ! sur C8. À cette occasion, il est revenu sur son alliance avec Marine Le Pen en vue du second tour de l’élection présidentielle.

Pour rappel, durant l’entre-deux-tours, le leader de Debout la France avait passé un "accord de gouvernement" avec Marine Le Pen, spécifiant qu’en cas de victoire du Front national au second tour, ce dernier deviendrait Premier ministre. Ce ralliement avait beaucoup fait réagir, et ce dernier estime avoir alors été traité "comme un chien", faisant référence au décès de sa mère, survenu durant la même période :

"Ce qui m’a choqué dans la manière dont j’ai été traité, ce n’est pas qu’on soit en désaccord avec moi, c’est normal, mais c’est qu’on me traite comme un chien, au point de s’attaquer à la mémoire de ma mère qui était morte dans l’entre-deux-tours, c’était horrible."

Dupont-Aignan n’a pas digéré, à juste titre, les propos de Guillon

Une référence implicite à l’ancien trublion de Canal+, Stéphane Guillon, qui était l’invité d’Audrey Crespo-Mara sur LCI le 1er mai dernier. Il avait eu recours à quelques traits d’humour noir, utilisant la mort récente de la mère de Nicolas Dupont-Aignan pour tacler ce dernier, insinuant qu’elle avait pu se "laisser mourir" après le ralliement de son fils au Front national :

"Il a perdu sa maman il y a deux jours, donc j’ai respecté ce moment. Je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m’étais engagé aux côtés de Marine Le Pen et si j’avais déclaré être son Premier ministre, vouloir travailler avec elle : je pense que ma mère se serait aussi laissé mourir comme madame Dupont-Aignan."

Nicolas Dupont-Aignan ne semble pas avoir digéré – à juste titre – les propos de Stéphane Guillon, qui, loin de lui présenter ses excuses, avait par la suite défendu un droit à l’humour noir et à "l’outrance". Captant l’allusion à l’humoriste qui officiait de manière hebdomadaire dans son émission l’année dernière, Thierry Ardisson a rétorqué : "Il n’est plus là." La réponse de Dupont-Aignan a alors été plus qu’étonnante, compte tenu du personnage : "Bah heureusement, parce que si je le vois, je lui bute la gueule."

Étant donné la street credibility de Dupont-Aignan, nous, à la place de Guillon, on ferait profil bas. Pourtant, l’humoriste ne semble pas être effrayé pour un sou. Ce lundi 25 septembre, ce dernier a posté un message qui n’est pas près d’apaiser les relations entre les deux hommes :

À voir -> Vidéo : quand Stéphane Guillon remet Cyril Hanouna à sa place

À voir aussi sur konbini :