AccueilÉDITO

Statistiquement, janvier est le mois le plus meurtrier de l'année

Publié le

par Thibault Prévost

La cascade de décès de célébrités qui nous touche en ce premier mois de l'année 2016 peut paraître exceptionnelle, mais les chiffres sont formels : c'est normal.

Delpech, Galabru, Boulez, Courrèges et maintenant René ? Sérieusement ? Tout juste quinze jours qu'on est entré en 2016 et le club des légendes vient de se voir délester d'une demi-douzaine de ses membres. Là où d'aucuns y verraient la simple et pure application d'une équation mêlant vieillesse, maladie et décès, la vérité est pourtant tout autre : le mois de janvier est maudit. Aucune magie là-dedans, rien que des statistiques.

Comme le rappelait la rubrique des Décodeurs du Monde, en janvier 2015, le premier mois de l'année est de loin le plus meurtrier en France métropolitaine, et ce selon quarante années de données compilées par l'Insee. Ainsi, le nombre de décès enregistrés durant cette période est supérieur de 15 % à la moyenne de l'année. En 2015, 57 000 personnes sont mortes en janvier, contre 42 000 en juin, le mois le moins fatal de l'année.

L'alcool omniprésent, les médecins en vacances

En tout, janvier aura été 25 fois le mois le plus meurtrier de l'année en quarante ans de données et, chaque année, la mortalité augmente en hiver (décembre et mars complètent le tableau). Un "surplus de mortalité", écrit le quotidien, d'environ 9 %. Une exception notable, cependant : la canicule de 2003, durant laquelle 56 550 Français ont passé l'arme à gauche. Rassurez-vous, il n'y a pas que les Français qui sont plus nombreux à caner dans les décombres de la Saint-Sylvestre.

Au Royaume-Uni, par exemple, l'Office for National Statistics (ONS) a même calculé que le jour le plus mortel de l'année était tout simplement le Premier de l'an. La question vous taraude : pourquoi, voyons ? Encore une histoire d'équation et de probabilités. Prenez une soirée dans laquelle le taux d'ébriété par personne explose, ajoutez le fait que c'est également le jour où les médecins se font le plus remplacer par leurs jeunes internes dans tous les hôpitaux, mélangez, et voilà ! Bon, tout ça n'explique pas pourquoi le cancer a décidé d'emporter le même mois Alan Rickman et David Bowie mais, rassurez-vous, on planche dessus.

À voir aussi sur konbini :