AccueilÉDITO

Ivre, un Stormtrooper passe la nuit en cellule de dégrisement

Publié le

par Rachid Majdoub

Dans une cellule lointaine, très lointaine... un Stormtrooper a passé la nuit. Quand la fiction s'immisce dans la réalité, pour le bien de la lutte contre l'alcoolisme au volant. 

Quelqu'un nous a signalé un conducteur ivre par SMS au 80999. Il est en route pour l'Episode 999.

C'est à un conducteur particulier auquel a eu affaire la police britannique, dont l'opération a été live tweetée et vinée par l'officier Mark Walsh, très présent (et inventif) sur ces plateformes.

Alors qu'il conduisait en état d'ivresse, un Stormtrooper tout droit sorti de Star Wars a été interpellé le 17 décembre dernier. Après avoir "localisé le suspect, [qui] met en danger lui-même et les autres", l'agent à la tête de l'opération a pu immobiliser le véhicule "sans encombre" ; il est 14h56. Là, procédure classique : le soldat d'élite s'est retrouvé à souffler dans le ballon, ou presque :

Test d'ébriété positif : tête basse, le suspect est mis à l'arrière du véhicule de police et est conduit au poste pour des tests supplémentaires...

... mais avant ça, la traditionnelle photo de face et de profil. "Un peu petit pour un Stormtrooper", le voilà enregistré dans les fichiers de la police.

Après un petit écart de conduite, le soldat, toujours dans son habit blanc, est rapidement maîtrisé.

Direction la cellule pour une nuit de dégrisement.

Une campagne contre l'alcoolisme au volant

Relayée par L'Obs, cette histoire cocasse s'est déroulée dans le cadre d'une campagne contre l'alcoolisme au volant, dans une saison hivernale où "le nombre d'arrestations pour conduite en état d'ivresse augmente toujours", comme l'explique Mark Walsh au tabloïd britannique Daily Mirror.

L'officier de police n'en est pas à sa première. Sous le pseudo "VineCop", il met en scène régulièrement, sur Vine et Twitter, des histoires décalées pour alerter "avec de la personnalité" sur des sujets aussi sérieux que le danger des armes blanches ou encore le portable au volant.

Cette fois-ci, c'est le côté obscur de l'alcool qui a été maîtrisé.

À voir aussi sur konbini :