AccueilÉDITO

Il lance un batarang sur une voiture de police... et finit au poste

Publié le

par Charles Carrot

L’arme du crime, dûment photographiée et mesurée par la police de Seattle. (© Seattle Police Department)

Poursuivi pour avoir menacé un employé de bar avec une lance improvisée, un jeune homme a tenté d'échapper à la police de Seattle en utilisant un des gadgets fétiches de Batman.

L'arme du crime, dûment photographiée et mesurée par la police de Seattle. (© Seattle Police Department)

Lundi 25 juillet, la police de Seattle a fait face à un criminel aux méthodes assez... inhabituelles. Appelée pour interpeller un homme de 23 ans qui menaçait un employé de bar dans Capitol Hill, un quartier central de la ville, à l'aide d'une lance improvisée (!), elle est rapidement parvenue à maîtriser le suspect.

Celui-ci avait toutefois eu le temps de jeter un objet original sur l'une des voitures des forces de l'ordre : un batarang. Le shuriken en métal emblématique du justicier masqué (qu'il utilise depuis 1939) s'est planté dans le pare-chocs du SUV de police, à la grande surprise des agents présents, qui n'avaient jamais vu une chose pareille.

Photos à l'appui

Le batarang en question, fiché dans le SUV précédemment mentionné, avec une magnifique flèche jaune ajoutée par nos soins. (© Seattle Police Department)

Les officiers de police ne s'en sont pas rendu compte immédiatement mais, une fois l'objet identifié, ils ne se sont pas privés d'en publier quelques photos sur le site officiel du département municipal. Personne n'a été blessé dans l'opération, fort heureusement.

Actuellement retenu à la prison de King County, dans l'État de Washington, l'assaillant a été mis en examen pour attaque à main armée. La police souhaite ajouter les charges de "possession d'armes non autorisée et [d']entrave à la justice". Le commissaire Gordon ne blague pas avec les petites frappes qui copient le style de Bruce Wayne.

On notera que Batman fait fabriquer ses outils en Chine comme tout le monde, parce que c'est moins cher, richissime ou pas. (© Seattle Police Department)

À voir aussi sur konbini :