AccueilÉDITO

En Italie, Rocco Siffredi veut jouer les profs d'éducation sexuelle

Publié le

par Thibault Prévost

Une pétition soutenant la proposition de l'acteur X Rocco Siffredi d'enseigner l'éducation sexuelle, facultative en Italie, a reçu plus de 30 000 soutiens.

"Le visage et l'expérience" pour un revirement pédagogique en Italie ? L'ateur X Rocco Siffredi, légende du milieu et longtemps égérie de l'industrie du sexe, a lancé la semaine dernière une pétition pour faire de l'éducation sexuelle une matière obligatoire enseignée dans les établissements scolaires de la Botte. Et propose de s'y coller lui-même, en se déplaçant dans les salles de classe pour sensibiliser les jeunes Italiens aux mécanismes du sexe. A l'heure actuelle, la pétition en ligne a récolté 30 000 signatures.

Dans son texte adressé à la ministre de l'Education, Stefania Giannini, l'acteur dénonce le manque de politique pédagogique autour de l'éducation sexuelle, malgré "des dizaines de propositions". "La pornographie devrait être un divertissement, mais en l'absence d'alternative elle est devenue un instrument pédagogique, surtout chez les jeunes. Vous trouvez ça normal ?", interroge-t-il. En 2015, l'Italie est un des seuls pays européens à ne pas compter de programme d'éducation sexuelle obligatoire à l'école.

Rocco Siffredi contre la Vierge Marie

Une situation anormale qui avait fait l'objet de critiques dans un rapport de l'Union européenne, paru en 2013, qui analysait l'affrontement entre les tenants d'une éducation sexuelle obligatoire et l'Eglise catholique, fermement opposée à la pratique. Depuis le Concordat de 1984 entre le gouvernement et l'Eglise, toute modification du programme d'enseignement doit se faire en accord avec les autorités religieuses, pas hyper motivées à l'idée de laisser les élèves croquer dans la pomme de la connaissance.

Faute de loi unique, donc, chaque directeur d'école peut choisir ou non d'inclure la matière dans le programme de son établissement, tant que celui-ci "se base uniquement sur la biologie et est enseigné par des professeurs de biologie", rapporte Euronews. Et c'est là que ça devrait coincer pour Rocco Siffredi, qui n'a semble-t-il pas les qualifications requises pour enseigner la matière -malgré l'ouverture, en octobre, de son "université du hard". Ne reste plus qu'à espérer que le gouvernement italien accepte de s'occuper pour de bon du dossier.

À voir aussi sur konbini :