AccueilÉDITO

Israël : Mike Pence annonce que l’ambassade américaine sera déplacée à Jérusalem d’ici fin 2019

Publié le

par Astrid Van Laer

Le vice-président américain Mike Pence a annoncé devant le parlement israélien que les États-Unis allaient déplacer leur ambassade à Jérusalem d’ici fin 2019.

Donald Trump l’avait annoncé le 6 décembre dernier : il a décidé de reconnaître officiellement Jérusalem comme étant la capitale d’Israël. Le vice-président américain Mike Pence, en ce moment en visite diplomatique en Israël pour deux jours, a annoncé devant la Knesset, le Parlement israélien, que cette décision entraînerait rapidement des changements concrets, avec le déplacement de l’ambassade américaine, aujourd’hui située à Tel Aviv :

"En reconnaissant enfin Jérusalem comme la capitale d’Israël, les États-Unis ont choisi de préférer les faits à la fiction – et ces faits sont la seule fondation possible à une paix juste et durable. […] L’ambassade des États-Unis ouvrira avant la fin de l’année prochaine."

Mike Pence a également récité une prière en hébreu avant d’être applaudi. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, s’est félicité de la décision américaine en déclarant :

"C’est la première fois que je me trouve ici dans la situation où deux dirigeants peuvent dire ces trois mots : Jérusalem, capitale d’Israël."

Alors que Mike Pence prononçait son discours, des députés arabes israéliens ont interrompu le vice-président pendant son discours au Parlement et scandé "Jérusalem, capitale de la Palestine", affiches à la main.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a pour sa part interpellé les pays membres de l’Union européenne ce lundi 22 janvier, demandant à ces derniers de reconnaître son État comme indépendant :

"Nous considérons vraiment l’Union européenne comme une véritable partenaire et amie, et pour cette raison, nous appelons ses États membres à reconnaître rapidement l’État de Palestine."

Les États-Unis ne sont pas le seul pays à avoir annoncé ce déplacement d’ambassade. En effet, le Guatemala a d’ores et déjà annoncé que ce serait également son cas, mais d’après des membres du gouvernement israélien, une dizaine de pays européens pourraient faire de même.

À lire -> Une station de train de Jérusalem portera le nom de Donald Trump

À voir aussi sur konbini :